En Inde, les agriculteurs continuent de manifester et forment un Parlement alternatif

Des agriculteurs indiens tiennent un parlement alternatif pour protester contre les réformes du gouvernement Modi, le 22 juillet à New Delhi.
Des agriculteurs indiens tiennent un parlement alternatif pour protester contre les réformes du gouvernement Modi, le 22 juillet à New Delhi. AP

Depuis huit mois maintenant, des milliers de paysans continuent de faire le siège aux portes de New Delhi. Ils réclament le retrait des lois qui réforment l’agriculture et introduisent une plus grande libéralisation du secteur. Ces derniers jours, une partie d’entre eux se sont assemblés au cœur de la capitale pour constituer le Parlement des agriculteurs.  

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

Sur la place de Jantar Mantar, au cœur de New Delhi, 200 paysans venus de tout le nord de l’Inde se relaient au micro. Ils expliquent leur opposition aux trois lois qui libéralisent l’agriculture : que ce soit leur crainte de ne plus pouvoir accéder au crédit ou de devenir des esclaves des grands groupes alimentaires. Depuis une semaine, ils forment ainsi le « Parlement des paysans », qui se réunit tous les jours, en parallèle de l’assemblée nationale adjacente qui est en session. 

« Les discussions ici sont bien plus pointues qu’avant, soutient Kamaljeet Singh, qui possède un hectare de terres au Pendjab. Aujourd'hui, certains ont essayé de décortiquer l’effet de la loi qui autorise la vente des récoltes en dehors des marchés réglementés. Et ils détaillent aussi les conséquences sur la population. Nous pensons que le Parlement élu nous a trahi. Donc nous devons composer ce Parlement alternatif pour que la voix des paysans soit entendue. »

► À lire aussi : En Inde, la révolte des agriculteurs explose et la répression aussi

Rahul Gandhi en tracteur

Tous les jours, 200 différents agriculteurs se rassemblent, encadrés par autant de policiers et paramilitaires. Le gouvernement ne semble plus vouloir négocier. Mais Rahul Gandhi, l’un des principaux députés d’opposition, est arrivé au Parlement en tracteur, pour montrer son soutien.

► À lire également : Inde: selon Modi, les agriculteurs manifestant depuis des mois «sont des parasites»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail