Des footballeuses afghanes vont être accueillies par le Royaume-Uni

Des joueuses de l'équipe nationale féminine de football de l'Afghanistan, réfugiées au Portugal, reprennent l'entraînement après des mois d'arrêt forcé, le 30 octobre 2021 dans un stade de la banlieue de Lisbonne.
Des joueuses de l'équipe nationale féminine de football de l'Afghanistan, réfugiées au Portugal, reprennent l'entraînement après des mois d'arrêt forcé, le 30 octobre 2021 dans un stade de la banlieue de Lisbonne. PATRICIA DE MELO MOREIRA AFP

Au Pakistan, 35 jeunes footballeuses afghanes de l'équipe nationale junior d’Afghanistan se préparent au départ. Elles se sont réfugiées avec leur famille, soit 130 personnes, dans le pays voisin après la prise du pouvoir par les talibans.  Le Royaume-Uni leur a accordé l’asile. Elles vont donc bientôt prendre la direction de Londres.

Publicité

Avec notre correspondante à Islamabad, Sonia Ghezali

Les footballeuses de l’équipe nationale junior avaient été accueillies au Pakistan il y a presque un mois. Une initiative de l'ONG britannique Football for Peace, le football pour la paix, en coopération avec le gouvernement du Pakistan et la Fédération pakistanaise de football.

► À lire aussi : Chez les talibans, on peut faire «tous les sports»... si on est un homme

Les jeunes filles et leurs familles avaient été installées à Lahore, la deuxième grande ville du pays. Mais leur visa de trente jours arrive bientôt à expiration. Leur horizon s’éclaircit désormais avec l’accueil annoncé au Royaume-Uni. Le club de football anglais Leeds United avait demandé que l’asile soit accordé aux footballeuses afghanes. La fondation britannique Rokit, qui soutient les jeunes femmes depuis plusieurs semaines, a indiqué que les joueuses et leurs familles devraient arriver dans les quatorze prochains jours en Angleterre.

► À lire aussi : Depuis l’arrivée des talibans, «tous les espoirs» des femmes «sont brisés», selon une Afghane

D’autres joueuses ont déjà été accueillies ailleurs en Europe. Des dizaines de footballeuses afghanes avec leur famille ont par exemple trouvé refuge à Lisbonne au Portugal. Peu après leur prise du pouvoir, les talibans ont interdit le sport aux femmes.

► À lire aussi : Afghanistan: les femmes employées par la municipalité de Kaboul sont renvoyées à la maison

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail