Chine: à Pékin, des Jeux olympiques 100% neige artificielle

Près de 300 canons à neige vont bombarder les pistes olympiques de Yanqing et Zhangjiakou au nord-ouest de la capitale chinoise pendant ces jeux d’hiver.
Près de 300 canons à neige vont bombarder les pistes olympiques de Yanqing et Zhangjiakou au nord-ouest de la capitale chinoise pendant ces jeux d’hiver. AP - Andy Wong

Selon un rapport publié par des chercheurs de l'université anglaise de Loughborough, les Jeux olympiques et les sports d'hiver en général seraient menacés par le réchauffement climatique. L'absence de précipitations n'empêchera pas en tout cas le coup d'envoi des JO de Pékin le 4 février prochain, mais avec des pistes constituées de neige artificielle. 

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Des « snow guns ». Selon ce rapport britannique, près de 300 canons à neige vont bombarder les pistes olympiques de Yanqing et Zhangjiakou au nord-ouest de la capitale chinoise pendant les jeux d’hiver qui commenceront le 4 février prochain. Car s’il a neigé sur la région ces derniers jours, comme à Sotchi en Russie ou à Pyeongchang, en Corée du Sud, la neige naturelle ne suffit pas.

« Les jeux d’hiver ne pourraient pas se faire sans neige artificielle, rappelle Gan Yiwei, militant de Greenpeace Chine. Mais ce à quoi nous devons prêter attention, c'est la source de l’eau. Celle-ci provient de réservoirs en montagnes créés par le gouvernement et de la collecte des eaux de surface. Cela n’affecte pas la nappe phréatique. Peu importe la neige, artificielle ou naturelle, ce qui compte, c'est qu’elle soit durable. »

L'équivalent de 800 piscines olympiques

L’eau un sujet sensible en Chine, et Greenpeace comme d’autres organisations non gouvernementales doivent régulièrement obtenir l’aval des autorités chinoises pour renouveler leur licence. L’organisation écologique évoque également la mise en place d’un système de recyclage de l’eau performant pour ces jeux qui pourrait être exporté ailleurs.

« D’un point de vue allemand et du point de l’environnement, estime Lhoma, designer allemand d’équipement sportif, c'est un problème que l’essentiel de la neige soit artificielle. Mais pour la compétition, la neige des jeux de Pékin est excellente. »

Les compétitions se dérouleront au son du canon à neige, des jeux façon « Shadoks » obligés de pomper tant et plus, pour dérouler le tapis blanc sous les spatules et les carres des athlètes. Selon l’ONG China Water Risk, l'équivalent de 800 piscines olympiques seront nécessaire pour créer la neige artificielle de ces jeux d’hiver 2022. Et en attendant les stades climatisés de la Coupe du monde de foot au Qatar.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail