Semaine de la langue française et de la Francophonie (16 - 24 mars 2013)

La prochaine Semaine de la langue française et de la Francophonie se déroulera du 16 au 24 mars 2013. Sa thématique est l’attrait exercé par notre langue, le « désir » de français. L’une des preuves les plus tangibles de la « valeur » d’une langue est l’attrait qu’elle exerce sur les autres langues.

Publicité

La prochaine Semaine de la langue française et de la Francophonie se déroulera du 16 au 24 mars 2013. Sa thématique est l’attrait exercé par notre langue, le « désir » de français. L’une des preuves les plus tangibles de la « valeur » d’une langue est l’attrait qu’elle exerce sur les autres langues.

C’est pourquoi les dix mots (atelier, bouquet, cachet, coup de foudre, équipe, protéger, savoir-faire, unique, vis-à-vis, voilà ) ont été délibérément choisis parmi les mots, tournures et expressions de la langue française qui sont passés tels quels dans d’autres langues, les locuteurs de ces langues leur ayant trouvé une « valeur ajoutée », un « charme » leur permettant d’exprimer une pensée, opinion ou sentiment sous une forme juste, élégante ou évocatrice.

Cette manifestation, organisée par le ministère de la Culture et de la Communication, offre au grand public une occasion de fêter la langue française en lui manifestant son attachement et en célébrant sa richesse et sa diversité. Elle est désormais un rendez-vous culturel régulier attendu des amoureux de la langue française.

Elle est le moment privilégié de présentation des productions littéraires et artistiques réalisées dans le cadre de l’opération « Dis-moi dix mots », notamment le travail effectué par les publics en difficulté pour qui les dix mots permettent de travailler sur la langue, catalyseur d’insertion sociale et professionnelle.

• Elle bénéficie d’un fort retentissement à l’étranger avec plus de 200 pays participant sur les cinq continents grâce au réseau des centres culturels, instituts français, alliances françaises, lycées français. Elle est célébrée à la même période en Belgique, en Suisse et au Québec, permettant ainsi aux francophones de prendre conscience qu’ils sont les acteurs de la vitalité du français. Pour marquer cette dimension francophone, la Semaine de la langue française s’intitule depuis 2010 : Semaine de la langue française et de la Francophonie et le livret des dix mots rassemble les contributions de plusieurs personnalités francophones.

En France, elle mobilise plus de 60 villes partenaires ainsi que de nombreux acteurs sociaux, éducatifs et culturels très divers : associations, bibliothèques, municipalités, établissements scolaires ou universitaires, musées, théâtres, hôpitaux…

Ils ont participé à la Semaine : la Maison de métallos, la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, le château de Versailles, l’Académie Fratellini, le musée Victor Hugo, la Comédie française, le Théâtre de l’Odéon, Bibliothèque nationale de France, l’École nationale supérieure des arts décoratifs, le Musée des lettres et des manuscrits, la BPI du Centre Georges Pompidou, musée du Quai Branly, l’École du Louvre, Centre musical Fleury Goutte d'Or - Barbara, Les trois Baudets, Canal 93 à Bobigny...

Les Objectifs

• Démocratiser l'accès à la langue française pour le grand public ainsi que pour les publics en difficulté.
• Susciter l’imagination en renouvelant le rapport à la langue et en désacralisant l’écrit.
• Créer un événement festif et convivial en présentant la langue française sous un angle ludique.
• Attirer de nouveaux publics notamment les 18-25 ans, notamment à travers le slam .
• Fédérer un réseau de partenaires autour d'un événement commun.

 

Les Opérateurs

• les collectivités territoriales :
les 60 villes partenaires , les villes affiliées à la Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture (400), les associations d’élus : AMF, communautés d’agglomération

• les acteurs culturels :
les bibliothèques-médiathèques municipales et départementales ainsi que les associations de bibliothécaires (FIL, ABF, …), les musées, les scènes de musiques actuelles, les scènes nationales, le réseau des conteurs, les acteurs du mouvement slam, les associations de poètes, le réseau « lire et faire lire »…

• les acteurs éducatifs :
les Délégations à l’action culturelle des Rectorats, les centres de documentation des établissements scolaires, les centres régionaux et départementaux de documentation pédagogique (réseau du SCEREN) , les fédérations d’éducation populaire, les enseignants de la maternelle au lycée…

• les acteurs sociaux :
les associations de lutte contre l’illettrisme, les réseaux de formation des migrants, les centres communaux d’action sociale, les foyers ruraux, les maisons des jeunes et de la culture, maisons de retraite…

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail