R20, un acteur incontournable dans la bataille du climat

Publicité

Au Sommet de Copenhague de 2009, les gouvernements nationaux n’ont pas trouvéd’accord sur la lutte contre le réchauffement climatique. L’échec a marqué Arnold Schwarzenegger, ex-gouverneur de la Californie, et renforcé sa détermination à agir. Ainsi est né R20 (Regions of Climate Action)en 2010, une organisation internationale à but non lucratif engagée dans la lutte contre le changement climatique et présidée par Michèle Sabban.

Mission : aider États, provinces, régions, villes et autres gouvernements locaux à développer et mettre en œuvre des projets neutres en carbone, ainsi que des politiques et des pratiques susceptibles de stimuler la croissance verte au niveau mondial.
Méthode :identification des besoins avec les autorités locales, recherche d’un porteur de projet technologique pour y répondre, et levée de fonds auprès d’investisseur.

Exemples de projets menés grâce au R20

Au Mali : 50 MW solaire photovoltaïque.Fort de ce1er projet financièrement à l’équilibre, le R20 lancera, en relation avec la CEDEAO, l'initiative 1 GW solaire en Afrique de l'Ouestle 11 octobre 2014.

Au Brésil : une filière d'éclairage publicLED.1,5 million de points d’éclairageen projets dans une demi-douzaine de villes permettront de réduire sensiblement la facture énergétique etles émissions de gaz à effet de serre, tout en créantplusieurs centaines de nouveaux emplois.

En Algérie : programme zéro déchetdans la wilaya d’Oranet production d’énergie via le recyclage. Outre les bénéfices environnementaux, le projet générera des centaines d'emplois et de la valeur économique locale.

Au Nigéria : la création d'une agence d'économie vertea permis de lancer un programme de production de biogazqui garantit l’approvisionnement en énergie des communautés rurales del'Etat du Delta.

The Road to Paris 2015, un tremplin décisif

The Road to Paris 2015 est une plateforme communautaire et participative créée pour accélérer la lutte contre le changement climatique.

Lancée lors du World Green EconomySummit (WGES) en 2014, cette initiative passe par le Sommet mondial des régions pour le climat de Paris et se poursuivra à l’occasion du Sommet mondial sur le climat à Lima (décembre 2014), du WGES à Dubaï (avril 2015), et s’achèvera par une négociation au COP21 en 2015 à Paris.

The Road to Paris 2015, c’est :

> Une chaîne de valeur unique pour proposer des solutions au changement climatique et bâtir un agenda d’action pour la prochaine COP21
> Un groupe de taille à influencer la signature d’un accord international contraignant lors de la Conférence Climat de Paris
> Une vitrine pour vos engagements et vos solutions auprès des médias internationaux et experts

Bienvenue sur The Road to Paris 2015

Ces 10 et 11 octobre 2014,au Palais d’Iénaà Paris, le Sommet Mondial des Régions pour le Climat rassemble des régions et gouvernements locaux des cinq continents(voir liste en dernière page), ainsi que des leaders économiques, pour contribuer à un nouvel accord international sur le changement climatique.

L’ambition de ce mouvement mondial

> Mobiliser tous les secteurs d’activité en partant du terrain pour faciliter les engagements lors de la COP21 à Paris en 2015.

> Fédérer régions, villes, entreprises et investisseurs autour d’une déclaration commune, la "Déclaration de Paris".

> S’engager dans une série d’actions concrètes balisant The Road to Paris 2015 pour faire avancer l’agenda positif de la COP21.

> Présenter des initiatives et des solutions innovantes visant à relancer la croissance et la création d’emplois verts.

Au programme de ces 2 jours

> Des sessions plénières pour faire le point sur les problématiques majeures
> Des espaces pour traduire l’engagement des principales parties prenantes
> Des présentations de grands projets et d’initiatives
> Des opportunités de networking
> Une déclaration d’engagement

NB : le 9 octobre, une journée de réflexion initiée par le Collegium International, sous la Présidence de Michel Rocard,a collecté le point de vue d’experts internationaux sur la nouvelle gouvernance face au changement climatique.

La déclaration de Paris, point d’orgue du Sommet

Le Sommet mondial des régions s'achèvera par la signature de "La déclaration de Paris". Cette charte engage concrètement les régions signataires et sera remise officiellement à Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international.

La contribution des gouvernements infranationaux a une valeur exceptionnelle : ils représentent les territoires dans lesquels peut, doit, va se dresser cette force citoyenne qui changera la donne. Chaque initiative compte, aucune n’est dérisoire. La somme des engagements individuels et locaux contribuera à la réussite collective globale pour un 22e siècle au réchauffement jugulé, voire inversé.

Le Sommet mondial d’aujourd’hui est le premier pas décisif par l’apport citoyen sur la route pour Paris 2015 et la réussite de la COP21.

Objectif : 1000 régions et villes du monde signataires

La déclaration de Paris sera débattue, signée et présentée aux représentants du gouvernement français lors du Sommet mondial des Régions pour le climat. Puis elle circulera, portée par le R20 et les organisations partenaires, pendant un an à travers le monde pour collecter d’autres signatures.
L’objectif : atteindre la barre symbolique de 1000 régions, villes et gouvernements locaux des cinq continents qui s’engagent à œuvrer concrètement pour le climat et pressent les gouvernements nationaux de parvenir à un accord à Paris en 2015.
Le signe :cet appel pressant et positif à agir sera remis aux chefs d’Etats et de gouvernements à l’ouverture de la COP21 de Paris en 2015.

Une démarche bottom-uppour influer sur l’avenir de notre planète.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail