Accéder au contenu principal
Terre, climat

Fonte des glaciers de l'Himalaya à une vitesse «alarmante»

(Licence Creative Commons/ Suyash)

Selon une étude présentée dans la capitale d'été Srinagar, dans le Cachemire indien, la hausse des températures en hiver a entraîné une fonte spectaculaire des glaciers de l'Himalaya, en trente ans. Le glacier Kolahoi, le plus grand de la région, recule de 0,08 km² chaque année.

Publicité

Les glaciers de l'Himalaya alimentent les neuf plus grandes rivières d'Asie, en Chine, en Inde, au Pakistan et en Birmanie. Or, Shakil Ramsso, professeur associé de géologie à l'université du Cachemire et directeur de l'étude, est inquiet : il souligne que « la hausse des températures hivernales au Cachemire relève une augmentation de 1,1 degré en 100 ans » et que le glacier Kolahoi a reculé de 2,63 km² à 11 km². D'autres petits glaciers du Cachemire diminuent également et la principale cause est attribuée au changement climatique.

Des glaciers, des rivières ... et des hommes

La quantité de chutes de neige au Cachemire, souvent baptisée la Suisse de l'Asie, a également clairement baissé au cours des dernières décennies: en dépit de fortes chutes de neige occasionnelles, l'impossibilité de la neige à geler et à se transformer en cristaux durs en raison de températures en hausse a entraîné une fonte plus rapide, expliquent les experts.

« Cela risque d'avoir un effet dramatique au Cachemire et au Pakistan, car cela affecte déjà le niveau des eaux », juge Sally Dotre, un expert de l'université de Cambridge (Royaume-Uni) : le niveau des eaux de la plupart des rivières du Cachemire indien a déjà diminué de deux-tiers au cours des 40 dernières années.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.