Accéder au contenu principal
Basket-ball (NBA)

Tous à l'assaut des Lakers

L'arrière des L.A. Lakers Kobe Bryant, prêt pour la défense du titre.
L'arrière des L.A. Lakers Kobe Bryant, prêt pour la défense du titre. Reuters
Texte par : Christophe Carmarans
3 mn

La saison NBA 2009-2010 débute ce mardi soir aux Etats-Unis avec pour favoris les L.A. Lakers, sacré champions en juin dernier. Les San Antonio Spurs s'annoncent comme leur rivaux les plus sérieux dans la Conférence Ouest. Boston Celtics, Cleveland Cavaliers et Orlando Magic semblent les mieux armés à l' Est.

Publicité

Qui succèdera aux Lakers ? « Les Lakers, bien entendu » répondrait l’arrière Kobe Bryant, meilleur marqueur de la dernière finale remportée 4 victoires à 1 par les Californiens aux dépens de l’Orlando Magic. Difficile de le contredire puisqu’en plus du MVP de la finale 2009 (Bryant), les Lakers comptent dans leur rang le coach le plus respecté de la NBA (Phil Jackson), le meilleur jouer du dernier Euro (Pau Gasol) et globalement toujours le même effectif auquel est venu s’ajouter un élément qui pourrait être déterminant dans la conquête d’un nouveau titre: Ron Artest.  

Dépasser Jordan

Défenseur implacable, Artest est difficile à gérer mais Phil Jackson sait y faire, comme il l’a démontré par le passé avec l’énergumène Dennis Rodman. Si c’est en défense que se gagnent les titres, les Lakers sont donc bien armés et on peut compter sur Bryant pour les motiver tout au long de la saison régulière (82 matchs) et au-delà (débuts des play-offs le 17 avril). A 31 ans, le N. 24 est plus que jamais assoiffé de trophées et nourrit toujours l’ambition d’égaler voire de dépasser Michael Jordan dont les six titres conquis dans les années 1990 avec les Chicago Bulls restent la référence. Avec quatre à son compte personnel, Bryant est toujours en avance sur son aîné au même âge.

Dans la conférence Ouest, seuls les San Antonio Spurs semblent en mesure de barrer la route d’une sixième finale dans la décennie aux Lakers. Sortis comme des malpropres au 1er tour des play-offs 2009, ce qui ne leur était jamais arrivé depuis la draft de Tim Duncan en 1997, les Texans sont avides de revanche. Au repos durant tout l’été Duncan et Manu Ginobili sont dans leur meilleure forme depuis des lustres, une bonne nouvelle pour le Français Tony Parker (27 ans) qui arrive dans ses meilleures années. Richard Jefferson, Antonio McDyess et le débutant DeJuan Blair seront des aussi des renforts de poids.

Du lourd à l'Est

A l’Est la bataille devrait faire rage entre les Boston, Cleveland et Orlando. Finaliste chacun ses trois dernières saisons, avec un titre pour les Celtics en 2008, les trois clubs se sont renforcés. Blessé durant les play-offs, Kevin Garnett a pour nouveau coéquipier Rasheed Wallace chez les Celtics, LeBron James accueille Shaquille O’Neal à Cleveland et Dwight Howard va compter sur Vince Carter à Orlando. Même s’ils ne sont plus très loin de la retraite, ces trois poids lourds de la NBA pourraient faire pencher la balance du bon côté dans les moments décisifs.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.