Accéder au contenu principal
Japon

Hausse de la petite délinquance

Des sans domicile fixe à Osaka au Japon le 17 mars 2009.
Des sans domicile fixe à Osaka au Japon le 17 mars 2009. AFP P/ Richard A. Brooks
Texte par : RFI Suivre
2 min

Près d'un Japonais sur six vit sous le seuil de pauvreté, l'un des taux les plus élevés parmi les pays développés, selon une étude du ministère des Affaires sociales. Ce climat économique pousse des chômeurs à devenir de petits délinquants.  

Publicité

Avec notre correspondant à Tokyo, Fréderic Charles

Les attaques à mains armées dans les milliers de magasins de proximité ouverts 24h sur 24 à Tokyo n’ont jamais été aussi élevées. Selon la police, les voleurs ne cherchent pas à emporter la caisse du magasin mais en ressortent avec de la nourriture, c’est la faim qui pousse des Japonais à commettre de tels crimes.

Le quatrième taux de pauvreté

D’un bout à l’autre du pays leur nombre a doublé depuis au moins un an. Plus de la moitié des personnes sont des chômeurs. Le journal Yomiuri cite le cas d’un chômeur de 42 ans qui, armé d’un couteau, a attaqué un magasin de proximité pour voler l’équivalent de 20 euros de boules de riz et de bière. Soixante pour cent des personnes arrêtées n’ont pas assez d’argent pour vivre une journée à Tokyo.

Selon une étude du ministère des Affaires sociales, prés d’un japonais sur six vit sous le seuil de la pauvreté, l’un des taux les plus élevés parmi les pays développés. Ils vivent avec l’équivalent de 8 500 euros par an. D’après l’OCDE, le Japon a le quatrième taux de pauvreté le plus élevé des 30 pays membres de l'organisation, après le Mexique, la Turquie et les Etats-Unis.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.