Accéder au contenu principal
Championnat de France

Ligue 1 : la grippe A sème la zizanie

Le président de la LFP, Frédéric Thiriez, très critiqué après le report d'OM-PSG
Le président de la LFP, Frédéric Thiriez, très critiqué après le report d'OM-PSG AFP
4 min

Des cas d’infections par le virus de la grippe A ont entrainé le report du match OM-PSG à une date non-définie et semé la zizanie dans le programme du championnat de France. La Ligue de football professionnel fait face à un sérieux problème de calendrier. Le point sur ces difficultés.

Publicité

Le virus de la grippe A a fait une irruption fracassante dans le monde du football professionnel français. L’infection d’au moins trois joueurs du Paris-SG a entrainé le report du match choc de la 10e journée du championnat de France, Olympique de Marseille – Paris Saint-Germain.

Les risques de contagion pourraient provoquer d’autres accrocs dans le programme de la Ligue 1. La Ligue de football professionnel (LFP) et ses partenaires font donc face à un problème substantiel : trouver des dates disponibles dans un calendrier surchargé pour jouer les matches reportés. Le point sur les divers obstacles et complications.

Un préavis de 24 heures exigé par le Premier ministre

Le Premier ministre François Fillon, le 27 août 2009.
Le Premier ministre François Fillon, le 27 août 2009. AFP

Le Premier ministre a critiqué le report tardif d’OM-PSG et les affrontements qui ont suivi entre « supporters » des deux clubs à Marseille. François Fillon a estimé qu’un report 24 heures à l’avance aurait permis d’éviter les déplacements d’individus à risque. Il a exigé en outre que ce préavis soit systématiquement appliqué par la Fédération française de football (FFF) et la LFP.

Cette dernière a rejeté toute responsabilité dans les débordements et s’est retranchée derrière l’avis d’experts médicaux. La Ligue affirme avoir su dimanche seulement qu’un troisième joueur parisien (Jérémy Clément) était malade. Or, selon l’Institut de veille sanitaire (INVS), c’est à partir de trois cas de grippe A en une semaine et au sein d’une même collectivité qu’on parle de « cluster », c’est-à-dire d’un seuil critique d’infections.

Quant au délai de 24 heures, il semble difficilement applicable à Frédéric Thiriez, le président de la LFP : « Il faut s'habituer à ce qu'on puisse reporter un match le jour-même. Nous sommes dans une situation d'urgence sanitaire évolutive, c'est une pandémie grave. »

Le débat sur la Coupe de la Ligue relancé

Un autre débat a resurgi dans le sillage de la polémique sur la grippe A : celui sur la Coupe de la Ligue. Cette compétition décriée par de nombreux présidents de clubs a été maintenue contre vents et marées par la LFP. Ses détracteurs ont saisi la balle au rebond et estiment qu’elle surcharge inutilement le calendrier.

La date du match OM-PSG devrait être définie ce 29 octobre. Et février semble ainsi le mois le plus approprié. Mais, comme l’a souligné l’entraineur du Paris-SG, Antoine Kombouaré, sur RTL, « il y a les coupes, Coupe de la Ligue, Coupe de France, et tant qu'on sera qualifiés, ce sera compliqué ». Ce dernier a insisté sur le respect des obligations marseillaises : « Il faut trouver la meilleure date pour que Marseille puisse aborder les matches de Ligue des champions dans les meilleures conditions. » Souci : la Coupe de la Ligue et la Ligue des champions ne sont pas les seules compétitions concernant des joueurs de l’OM.

Une saison de Coupe d’Afrique des nations et de Coupe du monde

Le sélectionneur de l'équipe de France de football, Raymond Domenech.
Le sélectionneur de l'équipe de France de football, Raymond Domenech. Reuters

La Coupe d’Afrique des nations aura en effet lieu du 10 au 31 janvier 2010 et la Coupe du monde, du 11 juin au 11 juillet 2010. Les années mêlant CAN et Mondial sont difficiles à gérer. Le championnat de France s’achèvera le 15 mai 2010, soit deux semaines plus tôt qu’en 2009. Impossible de retarder l’épilogue sans rogner les préparations des équipes qualifiées pour le Mondial sud-africain. Ce que la FIFA ne tolérera pas.

Pas plus que Raymond Domenech. Le sélectionneur de l’équipe de France a été échaudé par les rumeurs annonçant un OM-PSG le 15 novembre, soit entre les deux matches de barrage des Bleus contre l’Eire (14 et 18 novembre) : « Quand j'ai entendu ça, je me suis dit, je rêve, je fais un cauchemar, je vais me réveiller: je trouve ça inadmissible, intolérable qu'on puisse penser à une date comme ça. »

Impossible aussi de songer au mois de janvier. Les joueurs refuseront de s’asseoir sur la trêve hivernale et leurs vacances. Et il y a la CAN. Certaines équipes comme Le Mans, Marseille, Nancy ou Nice perdront de nombreux éléments africains partis en Angola. Ces clubs refuseront de se présenter ainsi handicapés. Le casse-tête de la LFP ne fait que commencer.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.