Accéder au contenu principal
Pakistan /Attentat

Hillary Clinton assure Islamabad du soutien des Américains

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton avec le Premier ministre pakistanais Youssouf Reza Gilani à Islamabad, le 28 octobre 2009.
La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton avec le Premier ministre pakistanais Youssouf Reza Gilani à Islamabad, le 28 octobre 2009. Reuters/Faisal Mahmood
Texte par : RFI Suivre
2 min

Les condamnations sont unanimes après l'explosion d'une voiture piégée sur un marché de Peshawar, qui a fait au moins 92 morts et près de 200 blessés. Cette attaque a eu lieu quelques heures après l'arrivée d'Hillary Clinton.

Publicité

 

Avec notre correspondante à Islamabad, Nadia Blétry


« Le Pakistan n’est pas seul face au terrorisme, c’est aussi notre combat », a déclaré Hillary Clinton à Islamabad. La secrétaire d’Etat américaine en visite au Pakistan pour trois jours a immédiatement condamné l’attaque à la voiture piégée qui a eu lieu ce mercredi à Peshawar. L’une des attaques les plus meurtrières qu’ait connues le pays.

La chef de la diplomatie américaine a tenu à réaffirmer le soutien des Etats-Unis aux autorités pakistanaises dans leur lutte contre l’extrémisme. Le 17 octobre dernier, l’armée a lancé une vaste offensive contre le Sud-Waziristan, une zone tribale considérée comme un bastion des talibans et des combattants étrangers proches des réseaux al-Qaïda.

Hillary Clinton a insisté sur la nécessité de soutenir la population pakistanaise et de répondre à ses besoins. Une déclaration qui n’est pas anodine au moment où le sentiment anti-américain n’a jamais été aussi répandu dans le pays.

Le pari d’Hillary Clinton est donc ambitieux : réussir en trois jours à restaurer une confiance et à dissiper les malentendus qui ont souvent rendues difficiles les relations entre Islamabad et Washington pourtant alliés dans la lutte contre le terrorisme depuis fin 2001.

 

Les médecins de Peshawar sont malheureusement habitués à de tels carnages.

De nombreuses victimes hospitalisées

 

 

Les terroristes sont très forts pour détruire mais ils ne peuvent pas construire, c’est là notre avantage.

Hillary Clinton, secrétaire d'Etat américaine

 

 

Pour beaucoup de Pakistanais, les troubles et la montée en puissance du mouvement taliban est lié à la guerre menée par les forces américaines en Afghanistan.

Gilles Bocquérat, chercheur sur l'Asie du Sud à l'IFRI

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.