Accéder au contenu principal
Etats-Unis

La réforme de la santé devant la Chambre des représentants

La présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi lors de la présentation du plan de réforme de la couverture santé, au pied du Capitole à Washington, le 29 octobre.
La présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi lors de la présentation du plan de réforme de la couverture santé, au pied du Capitole à Washington, le 29 octobre. Joshua Roberts/Reuters

La réforme de la santé a été présenté jeudi par la présidente de la Chambre des représentants américaine la démocrate Nancy Pelosi. Le plan de réforme de la couverture santé sera bientôt débattu par les représentants. C'est un projet phare du président Barack Obama, mais l'intervention voulue solennelle par Nancy Pelosi n'a pas soulevé la réaction d'enthousiasme escomptée.

Publicité

 

C’est un volumineux document de près de 2 000 pages que très vraisemblablement peu de parlementaires liront. Le projet proposé affirme pouvoir fournir une assurance maladie à 96% des Américains pour un peu moins de 900 milliards de dollars, le plafond fixé par le président Obama qui s’est félicité de ce nouveau jalon sur la route d’une réforme.

Le texte prévoit une assurance publique très controversée qui entrerait en compétition avec les assureurs privés. La loi obligerait aussi chaque individu à être assuré, et chaque employeur à offrir une assurance à son personnel. Une taxe sur les riches contribuerait à payer en partie la facture.

Bien que disposant de la majorité pour faire adopter la loi, qui sera rejetée par l’ensemble des républicains, les démocrates se heurtent tout de même à certaines réticences chez les modérés et les conservateurs de leur parti.

La présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, qui a fait l’annonce en fanfare au pied du Capitole, a dû être déçue en regardant les journaux des trois grandes chaînes de télévision : elles ne lui ont accordé qu’une brève mention, sans doute parce qu’il reste encore tant à faire avant qu’Obama signe une loi finale. Le Sénat travaille à la sienne, et il faudra ensuite que les deux législations soient harmonisées, cela prendra du temps.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.