Accéder au contenu principal
Génocide rwandais

Un Rwandais condamné à la prison à vie au Canada

1 min

Un tribunal canadien a condamné jeudi à la prison à vie avec une peine incompressible de 25 ans le Rwandais Désiré Munyaneza, reconnu coupable de crimes de guerre et crimes contre l'humanité pour sa participation aux massacres de 1994 dans son pays. L’avocat de Désiré Munyaneza a immédiatement annoncé qu’il portait ce jugement en appel. D’autres criminels de guerre ou de génocidaires pourraient être poursuivis dans les années à venir.

Publicité

 

Avec notre correspondante à Québec, Pascale Guéricolas

La peine très sévère prononcée par le juge montre clairement l’importance qu’on accorde au Canada aux crimes de guerre et crimes contre l’humanité. « Le pire des crimes », a précisé le magistrat.

Ce procès de Désiré Munyaneza revêt une importance particulière, car c’est la première fois qu’un tribunal canadien contribue au système international de justice. Pendant deux ans, la cour a voyagé en Tanzanie, au Burundi, au Rwanda et en Belgique, mais aussi au Québec pour entendre des témoins raconter comment l’accusé avait orchestré le meurtre de douzaines de personnes à Butare au Rwanda, et violé nombre de femmes. Munyaneza s’était installé en 1997 au Canada, avant d’être dénoncé par un autre Rwandais puis arrêté en 2005.

Pour le Centre canadien pour la justice internationale, cette lourde condamnation met en garde les génocidaires ou les criminels de guerre tentés de s’établir en terre canadienne. Ils sauront que ce pays ne leur accorde pas l’impunité. Le ministère de la Justice aurait plusieurs suspects liés au génocide rwandais dans sa ligne de mire. Reste à savoir si le budget restreint de la section des crimes de guerre et crimes contre l’humanité permettra de poursuivre les criminels.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.