Accéder au contenu principal
Philippines / Typhon

Après Mirinae, le pays commence à réparer les dégâts

La ville de Los Banos dans la province de Laguna au sud de Manille, le 31 octobre 2009.
La ville de Los Banos dans la province de Laguna au sud de Manille, le 31 octobre 2009. Reuters/Romeo Ranoco
1 mn

Mirinae est maintenant loin des côtes des Philippines, mais le typhon a violemment balayé le sud de l'archipel déjà frappé par deux cyclones le mois dernier. Les fortes pluies ont fait au moins 12 morts et provoqué de graves inondations. Les autorités sont déjà à pied d’œuvre pour réparer les dégâts.

Publicité

Avec notre correspondant à Manille, Sébastien Farcis

Les deux précédents typhons avaient apporté des pluies torrentielles. Cette fois-ci, des rafales à près de 180 km/heure ont balayé sur le passage de Mirinae le sud de l’île de Luzon et Manille. Une zone qui avait déjà été très touchée par les précédentes intempéries du mois dernier.

Au bord du lac de Laguna, par exemple, le plus grand lac du pays qui est situé juste à côté de la capitale, les vents ont engendré des vagues de plus de deux mètres et de nombreux habitants vivent encore les pieds dans l’eau après les pluies de ce mois-ci.

Les autorités avaient particulièrement anticipé ce typhon et plusieurs dizaines de milliers de personnes avaient été évacuées et sont toujours, à l’heure qu’il est, dans des centres d’évacuation. L’aéroport de Manille, également, a été complètement paralysé, jusqu’à samedi midi, les bateaux cloués à quai, alors que des millions de Philippins partaient en province pour le long week-end de la Toussaint. Ce dimanche, le temps est à nouveau clément et ils pourront donc aller honorer leurs défunts paisiblement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.