Accéder au contenu principal
Sénégal

Lutter contre l'exploitation sexuelle des enfants

Il est encore impossible de chiffrer l'exploitation sexuelle des enfants au Sénégal.
Il est encore impossible de chiffrer l'exploitation sexuelle des enfants au Sénégal. RFI/M. Grisot

La rapporteure spéciale de l'ONU sur l'exploitation des enfants était à Dakar jusqu'à vendredi. C'était un séjour de dix jours pour Nadjat Maaladjit. L'occasion pour elle de faire le point sur un phénomène encore méconnu au Sénégal.

Publicité

Chaque jour les médias en parlent. Ici, un viol sur une fillette de trois ans, là, des enfants exploités dans la mendicité, mais l’ampleur du phénomène reste méconnu. «L’ampleur réelle est très difficile à estimer. Par contre, la visibilité des enfants qui sont dans les rues effectivement est criarde», constate Nadjat Maaladjit, rapporteure spécial de l’ONU.

Pas de collecte et de traitement des données, peu de connaissance des droits des enfants ou encore non dénonciation par peur de représailles, tous ces exemples expliquent la difficulté de chiffrer ces phénomènes d’exploitation sexuelle ou économique de l’enfant.

La volonté politique est là, de nombreux mécanismes existent, mais ils se chevauchent. « L’ancrage institutionnel est un impératif. Cela veut dire une clarification des missions et des attributions, une clarification des interfaçages, parce que la multiplicité des structures rend très faible la mise en œuvre des programmes », explique Nadjat Maaladjit.

Et puis il y a les obstacles sociaux, comme pour les enfants mendiants. Pour Abdoulaye Khouma, conseiller technique pour les droits de l’homme à la présidence, «la réticence qui existe au niveau social est une réalité. Il y a un lobby intense des marabouts qui ne sont pas du tout prêts à ce que ce phénomène là disparaisse».

Après sa visite au Sénégal, Nadjat Maaladjit recommande notamment une plus grande facilité d’accès à la justice, la réglementation des écoles coraniques ou encore la création de partenariats avec d’autres secteurs.

Unicef.fr

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.