Accéder au contenu principal
France

L’armée organise le pèlerinage à la Mecque pour les soldats musulmans

L’aumônier militaire en chef pour le culte musulman Abdelkader Arbi supervisera cette première mission à la Mecque.
L’aumônier militaire en chef pour le culte musulman Abdelkader Arbi supervisera cette première mission à la Mecque. AFP
2 mn

Pour la première fois, l'armée française organise le pélerinage des militaires musulmans à La Mecque. Le but de l’armée est d'offrir les meilleures conditions de sécurité possibles à ses soldats de confession musulmane souhaitant se rendre au hajj.

Publicité

Avec notre correspondante à Riyad,Clarence Rodriguez

 Dès le 26 novembre, date du début du hajj à la Mecque, environ 250 militaires actifs mais aussi des anciens combattants vont débarquer à Jeddah. Il s’agit pour le colonel Jean-Philippe Bonnet attaché militaire à l’ambassade de France à Riyad, et qui participe à l’organisation de ce premier pèlerinage pour des militaires français musulmans, d’éviter les agences spécialisées parfois contestées.
« Ce que veulent les armées françaises, c’est que les militaires qui viennent faire leur pèlerinage à Riyad le fassent dans les conditions optimales de sécurité, économique et financière », assure le colonel Jean-Philippe Bonnet

Les militaires qui se rendront à La Mecque devront débourser 3 000 euros. On peut toutefois se demander pour quelles raisons l’armée française désire tant encadrer et contrôler le pèlerinage de ses militaires ?

« Parce qu’à l’heure actuelle avec la pandémie de la grippe A/H1N1 nous devons faire extrêmement attention à ce que nos militaires effectuent leur pèlerinage dans les conditions sanitaires de bonnes qualités », explique Jean-Philippe Bonnet. Et le colonel d’ajouter : « Il est normal que pour des militaires actifs, déployés sur des théâtres extérieurs et amenés à fréquenter des gens de tous les pays du monde à cette occasion, l’on s’inquiète un peu et que l’on fasse en sorte que ce pèlerinage se déroule dans les meilleures conditions possibles ».
C’est l’aumônier militaire en chef pour le culte musulman, Abdelkader Arbi qui supervisera cette première mission à La Mecque.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.