Accéder au contenu principal
Israël

Un colon accusé du meurtre de deux Palestiniens

Yaakov « Jack » Teitel, dans un véhicule de la police lors de son arrestation le mois dernier.
Yaakov « Jack » Teitel, dans un véhicule de la police lors de son arrestation le mois dernier. Israeli Police / Reuters
2 min

La police israélienne a annoncé dimanche l'arrestation d'un colon soupçonné d'avoir tué deux Palestiniens en 1997 et commis plusieurs attentats à la bombe, dont un qui avait visé l'universitaire de gauche Zeev Sternhell. Le suspect, Jack Teitel, originaire des Etats-Unis, a été arrêté le mois dernier. Cet homme âgé de 37 ans résidait dans la colonie de Shvout Rahel, en Cisjordanie.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

C’est le mois dernier que Jack Teitel a été interpelé à Jérusalem, alors qu’il distribuait des tracts homophobes. Il était porteur d’un pistolet chargé. Lors d’une perquisition à son domicile, la colonie de Shvout Rahel, en Cisjordanie, les services de sécurité découvrent un véritable arsenal et très vite Teitel, un émigrant d’origine américaine âgé de 37 ans passe aux aveux.

Il reconnaît notamment le meurtre de deux Palestiniens en 1997 : un chauffeur de taxi de Jérusalem-est, et d'un berger palestinien de la région d'Hébron (Cisjordanie), et aussi des attentats à la bombe contre des juifs messianiques, devant le domicile d’un éminent universitaire, le professeur Zeev Sternhell et à proximité d’un couvant. Il affirme aussi être l'auteur de la fusillade contre un club gay de Tel-Aviv qui avait fait deux morts l’été dernier. Mais les enquêteurs émettent des doutes sur cette revendication.

Des attaques condamnées par les responsables des colonies de peuplement qui tentent de se démarquer de Jack Teitel qu’ils qualifient d’« homme au comportement étrange ».

« C’est un monde sombre et dangereux qui a été dévoilé », affirme le chef de la police israélienne. Le Premier ministre Benyamin Netanyahu se félicite de l’arrestation de tout élément qui fait usage de la violence.

« Title a agit seul et c’est pourquoi il a échappé aussi longtemps à la justice », explique-t-on. Mais les auteurs d’une dizaine d’autres attentats, visant des Palestiniens, la gauche israélienne et aussi la communauté gay, eux, courent toujours.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.