France

Le débat sur l'identité nationale est ouvert

Le ministre français de l’Immigration, de l’intégration et de l’identité nationale Eric Besson.
Le ministre français de l’Immigration, de l’intégration et de l’identité nationale Eric Besson. Eric Feferberg / AFP

Le grand débat sur l'identité nationale annoncé par le ministre de l’Immigration Eric Besson et voulu par le président Sarkozy s'ouvre ce lundi dans les préfectures. Les Français sont appelés à participer à des réunions dans tout le pays pour répondre à la question « qu'est-ce qu'être Français aujourd'hui ? ». Un débat qui a déjà mis le feu aux poudres dans la classe politique : l'opposition crie à la manipulation avant les régionales et la contestation a également atteint les rangs de la majorité.

Publicité

 

Nicolas Sarkozy en avait fait un des thèmes phares de sa campagne présidentielle, le ministre Besson l'impose aujourd'hui à tous : « Qu'est-ce qu'être Français ? Quelles sont les valeurs qui nous relient ? » Vaste débat sur l'identité nationale qui  va mobiliser l'ensemble des préfectures et les parlementaires français appelés également à se prononcer aux côtés des forces vives de la nation.

Mais difficile de mesurer jusqu'où ira le débat alors même que son organisation met mal à l'aise l'ensemble de la classe politique. A cinq mois des élections régionales, l'opposition dénonce une « opération de surenchère » vis-à-vis du Front national. Les élus de la majorité ne sont pas en reste : deux anciens Premiers ministres  Alain Juppé et Edouard Balladur   doutent à haute voix de la pertinence d'un tel débat, alors que le Haut Commissaire aux Solidarités Martin Hirsch dénonce lui « un débat 100% politique ». « La France, estime-t-il, n'a pas de problème d'identité ».

Une avalanche de critiques balayées par Eric Besson pour qui « les Français veulent ce débat ». Les sondages semblent effectivement le confirmer tout en indiquant également que pour une grande majorité de Français ce fameux débat correspond avant tout « à une volonté de mobiliser les électeurs de droite en vue des régionales ».

Le débat sur l'identité nationale devrait s'achever le 28 février prochain. En décembre, le président Sarkozy participera lui-même à un débat public.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail