Basket-ball - Euro 2009 (Quarts de finale)

Les Bleus coulés par l'invincible armada

L'Espagnol Rudy Fernandez s'est promené face à la défense française.
L'Espagnol Rudy Fernandez s'est promené face à la défense française. Reuters

L’équipe de France a été battue par celle d’Espagne en quarts de finale de l’Euro 2009, 86-66. Les champions du monde en titre ont écrasé les Bleus qui tenteront d’arracher leur billet pour le Mondial 2010 lors des matches de classement.

Publicité

Le rêve de médaille au Championnat d’Europe s’est évanoui le temps d’une soirée. L’équipe de France, jusqu’alors invaincue dans le tournoi, a été encornée par la génération dorée espagnole, championne du monde en titre, vice championne d’Europe 2007 et 2e aux J.O. 2008. Il y avait une classe d’écart entre les deux nations et une furia sang et or impossible à endiguer pour les Bleus.

Raclée annoncée

Au Coup d’envoi, les Français savent que leur salut passe par une défense acharnée. Mais l’Espagne excelle aussi à ce jeu-là et il faut attendre deux minutes pour que Nicolas Batum ouvre le score sur un tir à trois points. Rudy Fernandez lui répond deux fois. Les Espagnols prennent d'ailleurs le large grâce à une belle adresse derrière la ligne des 6m25 et de nombreuses pertes de balles tricolores. Les Ibères mènent déjà de dix points à la fin du premier quart-temps (25-15).

Les Bleus dérapent totalement à l’image de Tony Parker qui finit une contre-attaque le nez sur le parquet. Chacun joue sa partition en solitaire même si l’entrée de Nando De Colo apporte un peu de verve à un basket-ball sans inspiration. Les Ibères, eux, déroulent sous la férule des frères Pau et Marc Gasol. Les vaillants Florent Pietrus et Ronny Turiaf sont impuissants face à la fratrie d’intérieurs. Pau Gasol génère le plus gros écart de la première période (+16) sur un smash. Pietrus atténue un chouia la correction juste avant la mi-temps : 47-32.

Une classe d’écart

Pau Gasol a éclaboussé ce quart de finale de toute sa classe.
Pau Gasol a éclaboussé ce quart de finale de toute sa classe. Reuters

Le calvaire se poursuit après la pause. Tony Parker est muselé tandis que l’autre star NBA, Pau Gasol, s'éclate, s’offrant un panier à trois points du haut de ses 215 cm et assurant une avance de +18 à son équipe. C’est encore le pivot des Lakers de Los Angeles qui réprime une timide réaction française avec deux lancers francs, un lay-up, un alley-oop agrémenté d’une faute. Ses coéquipiers, au diapason, humilient leurs pales challengers.

Le dernier quart-temps est pénible à voir même si un effort méritoire permet aux Français de recoller à -11. Mais Boris Diaw, sur un porté de balle, gâche l’ultime opportunité pour son équipe de revenir à moins de dix points. Rien n’aura fonctionné dans ce quart de finale dominé par Pau Gasol, auteur de 28 points et 9 rebonds.

Les Bleus pourront longtemps regretter leur esprit sportif au 2e Tour. S’ils avaient laissé filer leur précédent match face à la Grèce (victoire au buzzer sur un tir de Nando De Colo), ils auraient évité un quart face à cette invincible armada taillée pour le titre européen. Reste maintenant à décrocher une place au Mondial 2010 en matches de classement. Le cœur y sera-t-il encore après une telle claque ?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail