Accéder au contenu principal
Basket-ball (Euro 2009 - 2e Tour)

Les Bleus déjà en quarts

En battant la Macédoine haut la main, Parker et les Bleus se sont facilité la tâche.
En battant la Macédoine haut la main, Parker et les Bleus se sont facilité la tâche. AFP / Aris Messinis
Texte par : Christophe Carmarans
3 mn

La France a démarré le 2e tour de la meilleure des façons en battant la Macédoine 83-57 dans un match à sens unique qui a permis à Vincent Collet de faire un peu souffler ses titulaires. Les Bleus sont assurés d'aller en quarts de finale et sont les seuls invaincus du groupe E avec les Grecs.

Publicité

On n’ira pas dire que c’était une Macédoine de légumes parce que ce serait désobligeant pour les joueurs des Balkans. Pourtant, la réalité oblige à constater que cette équipe macédonienne, qui avait terminé 3e du groupe A, n’a pas offert une grande résistance aux Bleus vendredi soir Bydgoszcz où les hommes de Vincent Collet se sont très vite rendu la partie facile.

L’écart d’entrée

Pour la première fois dans cet Euro, les Français entraient tout de suite dans leur match et ils creusaient déjà un beau petit écart grâce à un dunk de Flo Piétrus, une toupie de Tony Parker suivi d’un dunk exceptionnel de Nicolas Batum, après quoi le joueur de Portland enchaînait par un tir à 3 pts. Au premier temps mort, l'équipe de France menait déjà de 8 pts (11-3) face à des Macédoniens légèrement dépassés par les événements. En réussite, elle gardait le tempo et faisait même le spectacle, on pense à ces alley-oops de Ronny Turiaf pour Piétrus et de Parker pour Batum. A la fin du 1er quart-temps, l’écart avait pratiquement doublé:  15 pts d’avance pour les Bleus (24-9).

Le scénario ressemblait un peu à celui du match retour contre l’Italie en repêchage à Pau le 14 août mais en mieux. Ou en pire si l’on se place du côté macédonien. Dans le deuxième quart, le score continuait à enfler. Après trois paniers consécutifs de Parker et un score de 31-9 pour les Bleus, Collet pouvait vider son banc et faire souffler ses titulaires. C'est un luxe non négligeable même si, au 2e tour, les équipes ne jouent qu’une fois tous les deux jours. On s’attend rarement à des matchs aussi faciles à ce stade de la compétition mais le score était sans appel: 49-18 pour les Bleus à la mi-temps.

 Les Croates puis les Grecs

En deuxième mi-temps, Parker et ses coéquipiers n’avaient plus qu’à gérer leur avance, ce qu’ils faisaient sans difficulté face à des Macédoniens à la dérive. Dominée dans tous les compartiments du jeu, l’équipe de Jovica Arsic, terminait la partie avec aucun joueur à 10 pts. Côté français, ils étaient cinq à 13 pts ou plus dont Piétrus et Nando De Colo (14 pts chacun), un effort collectif doublé d’une belle adresse (59,1 pour cent dont un 8/12 à 3 pts). A présent, le but est de se positionner le mieux possible pour aborder les quarts en position de tête de série et éviter les gros du groupe E où l’on retrouve l’Espagne, la Turquie la Serbie, la Lituanie, la Slovénie et la Pologne.

Dans les autres matchs, les parties ont été nettement plus serrées. Ennemi héréditaires des Bleus (aucune victoire française face à eux en compétition depuis 30 ans), les Grecs ont se sont imposés 84-76 face à l’Allemagne. Les Russes ont indirectement rendu un service aux Français en battant la Croatie de justesse 62-59 si bien qu’il n’y a plus que la France et la Grèce à compter 4 victoires et 0 défaite dans le groupe. Dimanche, les Français affronteront la Croatie, les Grecs se mesureront aux Russes et les Allemands à la Macédoine.

 


GROUPE E (à Bydgoszcz)

EquipesPts G PPourContre 
1. Grèce  6 4 0  224  198
2. France  6 4 0  222  186
3. Croatie  4 1 2  208  209
4. Russie  4 1 2  199  204
5. Allemagne  4 1 2  217  227
6. Macédoine  3 0 3  182  250

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.