Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Cuba : l'embargo demeure

Une rue à Cuba.
Une rue à Cuba. Reuters
Texte par : Michèle Gayral
2 min

Une délégation de diplomates de haut niveau s'est rendue à Cuba à la mi-septembre. Mais en l'absence de signaux sur les droits de l'homme venus de La Havane, Barack Obama s'est abstenu d'engager le Congrès sur la voie d'une normalisation.

Publicité

Durant sa campagne, Barack Obama avait cherché à ménager la communauté cubano-américaine, un électorat-clé de l'Etat-clé de Floride. Il s'était donc prononcé pour la poursuite de l'embargo en vigueur depuis 1962, tout en se disant prêt au dialogue ; mais sans progrès démocratiques sur l'île, il n'irait pas au-delà de quelques assouplissements.  

Le président a d'abord agi en faveur des Cubano-Américains, qui sont environ un million et demi à résider aux Etats-Unis : dès le mois d'avril, toutes les restrictions qui entravaient leurs voyages à Cuba et leurs transferts d'argent ont été levées. Ensuite, des contacts ont été renoués avec le régime castriste sur des sujets bien définis et d'intérêt pratique mutuel, tels que l'instauration d'un service postal direct, ou l'immigration en provenance de Cuba. Une délégation de diplomates de haut niveau s'est même rendue sur l'île à la mi-septembre.

Mais en l'absence de signaux sur les droits de l'homme venus de La Havane, Barack Obama s'est abstenu d'engager le Congrès, auquel il reviendrait de démanteler l'embargo, sur la voie d'une normalisation qui autoriserait échanges commerciaux et voyages touristiques aux Américains dans leur ensemble. 
 

Plus généralement, si la différence de style qu'incarne le nouveau président par rapport à son prédécesseur a été appréciée, et jusque par Fidel Castro, dans toute l'Amérique latine (en témoigne la gestion par Washington, tardive mais efficace, de la crise au Honduras), la méfiance persiste. Ainsi, l'installation prochaine de soldats américains dans des bases colombiennes a provoqué la colère de l'ALBA, la coalition de pays pro-chavistes dont Cuba est membre fondateur.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.