Accéder au contenu principal
Mozambique

Elections dans le calme

Le président Armando Guebuza.
Le président Armando Guebuza. Reuters/Grant Lee Neuenburg
Texte par : RFI Suivre
1 min

Le Mozambique, dont les premières élections démocratiques ont eu lieu en 1994, a renouvelé, mercredi 28 octobre, ses parlements provinciaux, son Assemblée de la République et élu son président. La Commission électorale a jusqu'au 12 novembre pour publier les résultats définitifs. Mais on sait déjà que le président sortant, Armando Guebuza, a été réélu.

Publicité

Le président sortant, Armando Guebuza, a gagné l'élection de mercredi dernier, avec plus de 3/4 des suffrages exprimés, selon les chiffres, correspondant à plus de 90% de bureaux de vote, qui viennent d'être publiés ce matin à Maputo. Afonso Dhlakama, leader de la Renamo, principal parti de l'opposition, a ainsi obtenu près de 15% des voix. En troisième place : Daviz Simango, dirigeant du Mouvement démocratique du Mozambique, avec 8,8%. 

Aux législatives, le Frelimo, le Front de libération du Mozambique, au pouvoir depuis l'indépendance du pays, va probablement atteindre 75% des voix, ce qui lui permettra d'obtenir la majorité absolue de l'Assemblée nationale.

Les observateurs internationaux et de l’Union européenne ont qualifié le scrutin de « bien organisé et de calme ». Ils ont apprécié le ton général de la campagne et la posture de l’opposition dont le sens de la responsabilité a été salué. Toutefois, ils ont regretté « le rejet des listes de plusieurs partis pour les élections législatives et provinciales », du fait de la complexité du système électoral, ce qui a eu pour conséquence de réduire le choix des électeurs dans de nombreuses circonscriptions.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.