Accéder au contenu principal
Basket-ball (Euro 2009 - 1er Tour)

Trois sur trois pour la France

Boris Diaw (19 pts, 7 rbds, 7 p) a été déterminant dans le troisième succès des Bleus.
Boris Diaw (19 pts, 7 rbds, 7 p) a été déterminant dans le troisième succès des Bleus. AFP / Adam Warzawa
Texte par : Christophe Carmarans | Reuters
2 min

L'équipe de France s'est imposée 69-64 contre la Russie et va aborder le 2e tour avec trois victoires et zéro défaite au compteur. Comme ils en ont pris l'habitude, les Bleus ont fait la décision dans le 4e quart-temps sous la conduite d'un Boris Diaw décisif.

Publicité

La France a terminé la première phase du championnat d'Europe de basket invaincue en battant mercredi la Russie 69-64 à Gdansk. Grâce à cette victoire contre les champions d’Europe en titre, les Bleus, déjà qualifiés pour le deuxième tour de l'Euro polonais, finissent en tête du groupe B et prennent une option sur la qualification pour les quarts de finale.  Une nouvelle fois menés pendant une bonne partie du match, les Français ont su redresser la barre pour signer leur troisième succès en autant de matches.

Montée en régime

 « Aucun de nos matches n'a été facile et on ne s'attend à aucun match facile mais l'essentiel est de gagner »  a souligné un Boris Diaw très précieux avec 19 points, 7 rebonds et autant de passes décisives. « C'est notre match le plus abouti » a déclaré pour sa part Tony Parker, qui semble monter en régime à l'image de toute l'équipe. « On a mis un peu plus de rythme. C'est bien qu'on gagne les trois matches mais il faut continuer ».  
Après une bonne entame, la France faiblissait. Menés de sept points à la 14e minute (21-28), Tony Parker et les siens égalisaient à la 17e avec un panier à trois points de Boris Diaw (30-30) et atteignaient la mi-temps menés d'un point (34-35). Dominateurs aux rebonds mais maladroits aux lancers, les Français ne prenaient vraiment l'ascendant que dans le dernier quart temps, grâce notamment à l'énergie de Boris Diaw.

La Macédoine en hors d’œuvre

« Celle-là, contrairement aux deux premières, a été obtenue avec la manière », s'est réjoui le sélectionneur Vincent Collet.  « C'est la plus aboutie dans la manière de la conquérir. A la constance défensive qu'on a avait affichée hier (mardi face à la Lettonie), on a ajouté plus de collectif, plus de mouvements offensifs. C'est vraiment une victoire référence pour mon équipe. J'espère qu'on va continuer sur cette lancée ».

La France entamera le tour qualificatif vendredi à Bydgoszcz en position favorable puisqu'elle conserve le résultat de ses victoires du premier tour sur l'Allemagne, la Lettonie et la Russie. Elle sera opposée à la Macédoine, la Croatie et la Grèce.  « Le plus important, c'est le premier match contre la Macédoine, parce qu'il peut nous envoyer en quarts de finale » a souligné Vincent Collet.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.