Accéder au contenu principal
Revue de presse Amériques

A la une : Elections test aux Etats-Unis

Publicité

 

On l’oublie parfois, mais il y a des élections tous les premiers mardi du mois de novembre aux Etats-Unis. Les scrutins qui se déroulent en dehors des grosses années électorales – élection présidentielle ou élections de mi-mandat – passent habituellement inaperçues.
Exception en ce 3 novembre 2009, avec, comme le pointe le New York Times, « trois consultations qui viennent combler le vide » et qui peuvent avoir « des conséquences nationales ». Il s’agit des scrutins pour désigner les gouverneurs du New Jersey et de Virginie, deux Etats qui sont actuellement gouvernés par des démocrates et qui ont largement voté Obama l’année dernière, ainsi que l’élection spéciale pour désigner le représentant de la 23ème circonscription de l’Etat de New York.
Si les résultats sont observées à la loupe, c’est parce que ces scrutins sont « le premier signe du poids électoral des démocrates et des républicains depuis l’élection de Barack Obama », selon Time magazine, qui reconnaît malgré tout qu’on attache une importance démesurée à ces trois scrutins.

Un référendum sur Barack Obama
Faut-il voir dans ces élections partielles un référendum sur Barack Obama ? C’est la question que pose ce matin le Washington Post. Et la réponse dépendra en fait du nom des vainqueurs, explique le journal… « La Maison Blanche a cherché à minimiser l’enjeu national, alors que les républicains ont cherché eux, à dépeindre ce scrutin (justement) comme un référendum sur la présidence Obama », analyse USA Today. Le quotidien note cependant que la Maison Blanche s’inquiète des résultats : le week-end dernier, elle a envoyé Barack Obama faire campagne dans le New Jersey et Joe Biden dans l’Etat de New York.
La presse présente les différents scénarios envisageables, après la fermeture des bureaux de vote. Premier cas de figure, les républicains gagnent ce que le Christian Science Monitor appelle les « Big Three » : le parti conservateur sera « en liesse » et pourra déclamer, « nous sommes de retour », estime le quotidien en ligne. Une triple victoire républicaine pourrait déclencher une vague de commentaires sur le mode « Obama est en difficuté » écrit le New York Times.
 
Espoirs républicains
Pour le Wall Street Journal cela rendrait effectivement le terrain beaucoup plus difficile pour les démocrates, dans la perspective des élections de mi-mandat dans un an. Cela augmenterait aussi la capacité des républicains à lever des fonds pour 2010 et donnerait un élan au parti pour convaincre les électeurs de tourner le dos à l’agenda de Barack Obama. « Mais il peut être délicat de tirer de trop larges conclusions d’élections partielles, qui tournent souvent autour de questions isolées », prévient aussi le Wall Street Journal ».
Deuxième scenario : les démocrates l’emportent dans le New Jersey et dans l’Etat de New York. Dans ce cas, on oubliera, à la Maison Blanche, toutes les consignes sur l’enjeu local et l’heure sera à la célébration ! La soirée sera encore plus douce pour Barack Obama si les démocrates conservent la Virginie. C’est le scrutin le plus serré et dans l’entourage de Barack Obama, on reconnaît que le candidat démocrate a mené une campagne « médiocre », selon le Christian Science Monitor. Difficulté structurelle aussi : Time magazine rappelle que cet Etat du Sud a systématiquement répudié un nouveau président en choisissant un gouverneur du parti opposé.

Les autres scrutins à surveiller
La seule élection garantie pour les démocrates, c’est la législative partielle de Californie, comme le pointe le Christian Science Monitor. Il y a aussi plusieurs scrutins municipaux : à New York, où le milliardaire Bloomberg est assuré de sa réélection. Le Wall Street Journal révèle également qu’Atlanta, en Géorgie, pourrait avoir ce soir son premier maire blanc depuis 25 ans – une femme. Et que Houston au Texas pourrait bien élire le premier maire ouvertement gay d’une grande métropole américaine – en l’occurrence une maire lesbienne puisqu’il s’agit là aussi d’une femme.

Portrait d’une famille modèle…
Qui se cache derrière cette description, qu’on peut lire aujourd’hui à la « une » de USA Today. « Il a un smartphone – un téléphone intelligent – à la ceinture, sort manger des hamburgers et joue au basket. Elle va voir ses filles jouer au foot, travaille dans son jardin potager et adore écouter son i-pod ».
Ce portrait flatteur est celui de Barack et Michelle Obama. Parmi les innombrables articles consacrés au bilan du chef de la Maison Blanche, un an après son élection, USA Today a choisi un angle original. « Si le Président Obama n’a pas encore réalisé toutes ses promesses politiques de changement, écrit le journal, il a au moins réussi dans un domaine : il a radicalement changé l’image de la famille présidentielle. »

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.