Accéder au contenu principal
Ligue des champions

L’Olympique lyonnais a fait le métier

Le Lyonnais Aly Cissokho (d.) face à Liverpool.
Le Lyonnais Aly Cissokho (d.) face à Liverpool. Reuters
3 min

L’Olympique lyonnais a concédé le nul 1-1 face à Liverpool en 4e journée de la phase de poules de la Ligue des champions. Ce résultat qualifie l’OL pour les 8es de finale malgré une prestation décevante. Les Reds sont quasiment éliminés, la Fiorentina, 2e derrière l'OL, comptant désormais cinq points d'avance.

Publicité

 Cet Olympique lyonnais n’est certainement pas supérieur à ses prédécesseurs sur le plan du jeu. Mais en termes de réalisme, l’OL 2009-2010 n’a rien à envier à ses devanciers. Liverpool, son adversaire du soir en 4e journée de la phase de poules de la Ligue des champions (C1), en a fait l'amère expérience. Résumé.

Des Lyonnais entre deux eaux

Le Brésilien Michel Bastos allume la première mèche mais Jose Manuel Reina capte le ballon sans peine (4e). Jean II Makoun (11e) puis Bafetimi Gomis (16e) tentent aussi leurs chances de loin. Sans succès. Les deux équipes cherchent leurs repères. Les Reds rechignent à se découvrir de peur d’être contrés et les Gones à prendre le jeu à leur compte. Ces atermoiements profitent tout de même plus aux visiteurs, forcés de faire la décision et donc plus mordants.

Les tentatives signées Fernando Torres (12e), Dirk Kuyt (16e) et Andrei Voronine (28e) sont nettement plus dangereuses que celles de Lyon, mais Hugo Lloris veille. Le gardien détourne deux fois du pied des tirs de l’Espagnol et de l’Ukrainien et boxe un ballon du Néerlandais. A la décharge des Français, ils ont du faire face aux sorties prématurées sur blessures d’Anthony Réveillère, remplacé par Lamine Gassama (18e), et de Miralem Pjanic, suppléé par Ederson (40e).

Lisandro Lopez, le sauveur

Le Lyonnais Lisandro Lopez (d.).
Le Lyonnais Lisandro Lopez (d.). Reuters

Malgré les injonctions de Claude Puel à la pause, les Lyonnais sont à peine plus agressifs et entreprenants en deuxième période. Seul Michel Bastos se signale par un coup franc lointain qui ne surprend pas Reina (70e). Hugo Lloris aussi a été mis à contribution à la 68e minute en détournant un plat du pied décroisé de Lucas. Le portier est bien le meilleur joueur de l’OL ce soir. Mais il ne peut rien faire sur une supebre frappe tendue de Ryan Babel, rentré en jeu : 1-0 (83e).

Heureusement pour les Rhodaniens, Lisandro Lopez, replacé dans l’axe de l’attaque, égalise à la 90e en frappant à bout portant. Un retournement de situation inespéré au vue de la prestation lyonnaise timorée. Ce 1-1 qualifie l’OL pour la septième année consécutive en 8es de finale de la C1.


GROUPE E

Lyon (FRA) - Liverpool (ANG) 1-1
Lyon : Lisandro Lopez (90e)
Liverpool : Ryan Babel (83e)

Fiorentina (ITA) - Debrecen (HON) 5-2
Fiorentina : Adrian Mutu (12e), Dario Dainelli (52e), Riccardo Motolivo (62e), Marco Marchionni (65e), Alberto Gilardino (74e)
Debrecen : Gergely Rudolf (37e), Adamo Coulibaly (71e)

Clubs                                  Pts Bp Bc Diff
1. Lyon  10  8  2  + 6
2. Fiorentina  9  11  6  + 5
3. Liverpool  4  3  5  -  2
4. Debrecen  0  5  14  -  9

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.