Russie

Assassinat de l'avocat Makelov : deux suspects arrêtés

Des manifestants portent les portraits de l'avocat spécialiste des droits de l'homme, Stanislav Markelov et de la journaliste Anastasia Baburova, assassinés le 19 janvier à Moscou.
Des manifestants portent les portraits de l'avocat spécialiste des droits de l'homme, Stanislav Markelov et de la journaliste Anastasia Baburova, assassinés le 19 janvier à Moscou. Reuters/Sergei Karpukhin

L'affaire avait choqué. En janvier dernier, l'avocat Stanislav Makelov et la journaliste Anastasia Babourova avaient été tués en plein centre de Moscou. Dans le cadre de cette affaire, deux suspects, liés à un groupe néo-nazi russe, viennent d'être interpellés.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou, Thierry Parisot

Ultra-nationaliste, antisémite et xénophobe, l'Unité nationale russe est une organisation paramilitaire néo-nazie interdite dans la plupart des régions de Russie. Elle a déjà eu des démélés avec la justice, notamment dans des procès pour incitation à la haine raciale.

Elle soutient aussi très activement les officiers russes accusés de crimes, pendant les guerres de Tchétchénie. Le cas le plus célèbre étant celui du colonel Budanov : il a tué une jeune Tchétchène, violée par plusieurs de ses soldats, et il a été condamné - fait exceptionnel. La peine de dix ans de prison a finalement été réduite à un peu plus de huit, suite à une libération anticipée.

C'est l'avocat Stanislav Markelov qui voulait contester en justice cette libération.  Mais il a été tué, avec la journaliste de Novaya Gazeta qui l'accompagnait, quelques jours seulement après la sortie de prison du colonel Budanov.

Les enquêteurs ont suivi cette piste et ont interpellé deux personnes d'une vingtaine d'années, anciens membres de l'Unité nationale russe. Les responsables de ce mouvement nient toute implication dans le meurtre de l'avocat et de la journaliste.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail