Climat

Plus d'un milliard de dollars d’aide accordé à six pays africains

Le président Armando Guebuza.
Le président Armando Guebuza. Reuters/Grant Lee Neuenburg

Malgré l'athmosphère tendue des dernières négociations onusiennes qui se sont déroulées du 2 au 6 novembre 2009 à Barcelone en amont du Sommet de Copenhague,  six Pays africains vont recevoir 1,1 milliard de dollars en dons et prêts.Cette aide financière est destinée à les aider à se préparer au changement climatique et à développer des énergies renouvelables, a annoncé la Banque mondiale (BM), le 5 novembre 2009 .

Publicité

Le Mozambique, la Zambie et le Niger recevront chacun 50 à 70 millions, alors que le Maroc, l’Egypte et l’Afrique du Sud bénéficieront de prêts à « très faible taux d’intérêt » d’un montant respectif de 150, 300 et 500 millions de dollars. L’objectif est de renforcer leur investissement en énergies non polluantes, précise la BM.

Le prêt de 500 millions de dollars que s’est vu accorder l’Afrique du Sud a pour but de soutenir son objectif, qui est à la fois de : produire 4% d’électricité à partir de sources renouvelables d’ici 2013, améliorer son efficacité énergétique de 12% d’ici 2015 et pourvoir un million de foyers d’un chauffe-eau solaire sur une période de cinq ans.

En ce qui concerne le Mozambique, le Niger et la Zambie qui auront à faire face à d’importantes pertes humaines et terrestres potentielles dues au changement climatique global, une stratégie et des programmes d’adaptation doivent rapidement être mis en place, explique la BM, espérant que ces dons et prêts vont encourager « l’apport d’un milliard de dollars supplémentaire de donateurs bilatéraux et multilatéraux. »

Ces sommes ont été accordées par le Fonds d’investissement climat (CIF) de Washington, composé des banques régionales de développement (Afrique, Asie, Banque européenne pour la reconstruction et le développement européenne (BERD) et la banque inter-américaine).
 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail