Irak

Les députés s'octroient des privilèges exorbitants

Les parlementaires irakiens se sont particulièrement gâtés : du salaire, à la voiture en passant par les crédits et leurs retraites.
Les parlementaires irakiens se sont particulièrement gâtés : du salaire, à la voiture en passant par les crédits et leurs retraites. AFP/Ceerwan Aziz

L'Irak, un pays en crise ? Pas pour ses députés en tous cas, à voir la série d'avantages matériels qu'ils viennent de s'accorder. L'affaire scandalise jusqu'au clergé. Il faut dire que les parlementaires se sont particulièrement gâtés. Du salaire à la voiture en passant par les crédits et leurs retraites, ils se sont montrés particulièrement généreux envers eux-mêmes. 

Publicité

Le texte a été voté quasiment en catimini, il y a un mois. Chaque député désormais touchera la somme de 25 500 dollars par mois (le salaire moyen en Irak est de 500 dollars) et pendant dix ans après la fin de son mandat, il percevra une rémunération égale à 80% de son salaire.

Les députés se sont octroyés également un passeport diplomatique pour eux et pour leur famille. Et cela ne s'arrête pas là : ils peuvent choisir gratuitement un terrain de 600 m² sur le lieu de leur choix, selon l'aveu du président de la commission des lois. Enfin, ils ont désormais la possibilité de ne pas rembourser un prêt de 60 000 dollars accordé par l'Etat pour l'achat de plusieurs voitures blindées.

Chiites, sunnites ou kurdes, les députés ont voté d'une seule voix, cette fois-ci, ces privilèges. Dans pratiquement toutes les mosquées du pays ce vote fait l'objet de prêches virulents. On retrouve le même type de critiques sur la blogosphère. «Pourquoi n'existe-t-il pas une telle unanimité sur la loi électorale ?» est la question qui revient le plus souvent. Faute d'un accord sur cette loi électorale dans les jours qui viennent, la tenue des élections prévues en janvier risque d'être compromise.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail