Accéder au contenu principal
Etats-Unis/Japon

Obama repousse une visite au Japon

Le président américain Barack Obama a repoussé d'une journée sa visite au Japon, initialement prévue jeudi, à la suite de la tuerie de Fort Hood au Texas.
Le président américain Barack Obama a repoussé d'une journée sa visite au Japon, initialement prévue jeudi, à la suite de la tuerie de Fort Hood au Texas. Reuters/Jason Reed
1 min

Le drame de Fort Hood va retarder de 24 heures le voyage du président Obama au Japon d'abord prévu jeudi prochain. Le chef de la Maison Blanche assistera à l'éloge funèbre des victimes. Mais bien qu'elle soit écourtée, cette visite au Japon reste forte en symbole.

Publicité

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

Barack Obama ne prévoyait de passer que 24 heures au Japon avant la fusillade de Fort Hood. Après cette tragédie, il ne restera à peine qu’une demi-journée à Tokyo, le temps de rencontrer un Premier ministre japonais Yukio Hatoyama qui souhaite placer les relations entre les Etats-Unis et le Japon sur un plan d’égalité et non de dépendance, - les Etats-Unis disposent au Japon des plus grandes bases militaires en dehors du continent nord-américain.

En tenant à honorer les victimes de la fusillade de Fort Hood avant de venir à Tokyo, Barack Obama signale indirectement aux 50 000 soldats américains stationnés au Japon et dont certains combattent en Afghanistan et en Irak, qu’il apprécie aussi leur courage et leur sacrifice, déclare un porte-parole du commandant des bases américaines au Japon, le général Edward Rice.

Barack Obama n’aura sans doute pas le temps de se rendre à Hiroshima, comme l’espéraient les Japonais, même si une visite dans la ville martyre de la bombe atomique n’a jamais figuré à son programme. Aucun président américain en exercice ne s’est rendu à Hiroshima.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.