Accéder au contenu principal
Venezuela

Chavez invite ses compatriotes à « se préparer à la guerre »

Le président vénézuélien Hugo Chavez lors de son programme dominical Alo presidente du 8 novembre.
Le président vénézuélien Hugo Chavez lors de son programme dominical Alo presidente du 8 novembre. Reuters

Hugo Chavez a appelé les civils et les militaires à se préparer à la guerre en cas d'agression des Etats-Unis. Face à ces menaces, le gouvernement colombien veut saisir le Conseil de sécurité de l'ONU et l'Organisation des Etats américains (OEA). 

Publicité

Avec notre correspondante à Caracas, Angèle Savino

« Si tu veux la paix, prépare-toi à la guerre », a lancé Hugo Chavez à ses compatriotes, durant son programme télévisé Alo presidente. Le chef d’Etat vénézuélien a appelé les travailleurs, les femmes et les étudiants, à former des milices pour défendre ladite grande patrie sacrée du Venezuela.

Hugo Chavez a accusé la Colombie d’avoir vendu sa patrie aux Etats-Unis en autorisant l’installation de soldats américains sur sept de ses bases militaires, avant de s’adresser directement à Barack Obama. « Ne vous trompez pas, n'allez pas envahir le Venezuela, en utilisant la Colombie, nous ne le permettrons pas, car nous ne serons plus jamais une colonie des yankees, ni de personne », a-t-il averti.

Ce n’est pas la première fois qu’Hugo Chavez évoque la possibilité d’un conflit armé avec son voisin. En mars 2008, suite au bombardement d'un camp des FARC en Equateur par l'armée colombienne, il avait ordonné le déploiement de chars à la frontière.

Cette fois-ci, l’avertissement du président vénézuélien coïncide avec l’envoi de 15 000 militaires aux frontières colombiennes et brésiliennes : les plans « Sierra 21 » et « Bloque 5 » doivent renforcer la lutte contre le trafic de drogue et détruire les pistes clandestines proches de la Colombie. L’opération « Or bleu » est censée combattre l’extraction illégale de minerais, dans l’Etat de Bolivar, limitrophe du Brésil.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.