Accéder au contenu principal
Corée du Nord / Corée du Sud

Le dernier mur de la Guerre froide

Des drapeaux sud-coréens et des bannières prônant la réunification accrochés sur les barbelés qui séparent les deux Corées, près de la zone démilitarisée, à Paju, le 9 novembre 2009.
Des drapeaux sud-coréens et des bannières prônant la réunification accrochés sur les barbelés qui séparent les deux Corées, près de la zone démilitarisée, à Paju, le 9 novembre 2009. Reuters/Jo Yong-Hak
Texte par : RFI Suivre
2 min

Depuis 1953, la DMZ ou zone démilitarisée sépare la Corée du Nord de la Corée du Sud. Elle est aujourd’hui l’unique frontière au monde qui isole totalement les deux parties d’un seul et même pays. Depuis si longtemps que même en Corée du Sud, on a parfois tendance à l’oublier.

Publicité

Avec notre correspondant à Séoul, Thomas Ollivier

La DMZ, zone dite démilitarisée, n’a jamais bien porté son nom. On estime en effet qu’actuellement, des deux côtés de la frontière intercoréenne, près de deux millions de soldats sur le pied de guerre patrouillent et vivent. Elle est en fait la zone la plus militarisée au monde.

La DMZ coréenne n’est pas vraiment un mur. C’est un no man’s land de quatre kilomètres de large qui court sur l’ensemble des 240 kilomètres qui séparent les deux Corées. Une dizaine de milliers de mines y sont enfouies, des miradors, des barbelés, des dispositifs antichars et des bunkers la ponctuent sur toute sa longueur.

Pourtant à Séoul, à une soixantaine de kilomètres à peine au sud, la DMZ n’est plus vraiment une source d’inquiétude. Les Sud-Coréens sont pour leur majorité nés avec cette réalité et finalement, depuis la Guerre de Corée, aucune invasion n’a jamais eu lieu.

Les jeunes, en particulier, n’y attachent que peu ou pas d’importance. Eux ne pensent en général qu’à leurs études ou à leurs copains et les problèmes de la réunification avec le Nord ne les concernent pas vraiment.

Seuls les plus âgés, qui ont encore souvent de la famille en Corée du Nord, n’ont pas oublié.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.