Accéder au contenu principal
Iran / Etats-Unis

Washington réclame la libération immédiate de trois Américains

RFI/Latifa Mouaoued
1 min

La Maison Blanche a réclamé lundi la libération de trois touristes américains accusés d'espionnage par les autorités iraniennes. Ils sont en prison depuis trois mois pour être entrés illégalement le 31 juillet dernier sur le sol iranien alors qu'ils randonnaient dans une région montagneuse du Kurdistan irakien. Les familles des trois jeunes gens clament leur innocence.

Publicité

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Selon le procureur général de Téhéran, les trois Américains arrêtés à la frontière entre l’Iran et l’Irak sont accusés d’espionnage. L’accusation qui pèse sur les trois Américains est l’espionnage et l’enquête se poursuit, a déclaré Abbas Jafari Dolatabadi. Il a ajouté qu’il fera prochainement une déclaration à leur sujet.

Les trois Américains avaient été arrêtés le 31 juillet dernier alors qu’ils étaient entrés sur le territoire iranien en provenance du Kurdistan irakien. D'après Téhéran, leur entrée illégale en Iran est liée aux manifestations de protestation qui ont suivi la présidentielle du 12 juin, remportée par le président Mahmoud Ahmadinejad. Mais selon leurs familles, ils sont entrés dans le territoire iranien par accident.

Washington a en tout cas demandé la libération immédiate des trois Américains. La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a rejeté l’accusation d’espionnage affirmant que les trois Américains étaient innocents et que l’Iran n’avait pas de preuve pour les accuser d’espionnage. Cette affaire ne peut qu’envenimer les relations entre les deux pays.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.