Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Le coup de pouce de Bill Clinton à la réforme de santé

Des exclus de l’assurance maladie aux Etats-Unis.
Des exclus de l’assurance maladie aux Etats-Unis. Donaig Le Du / RFI
Texte par : RFI Suivre
2 min

Bill Clinton a rendu visite au Capitole pour inciter les sénateurs de son parti, le Parti démocrate, à s'unir pour adopter le projet de réforme du système de santé d'Obama. Une visite d'autant plus remarquée que l'ancien président, quand il était à la Maison Blanche, n'avait pas pu faire aboutir une réforme comparable.

Publicité

C'est en homme d'expérience que Bill Clinton s'est présenté devant ses amis politiques du Sénat. Il fut lui-même très engagé il y a une quinzaine d'années avec Hillary, la First Lady d'alors, dans une initiative similaire de réforme de l'assurance santé, et il échoua face à la résistance du Congrès.

Il a donc demandé aux sénateurs démocrates pour que passe cette réforme : « Toutes les versions en discussion garantissent que la personne qui n'a pas d'assurance pourra s'en offrir une, et ceux qui ont déjà une assurance ne la perdront pas, et ils en tireront plus. Et donc je pense que quelles que soient les divergences des sénateurs, je leur ai demandé de les surmonter ».

Faut-il voter cette réforme avant la fin de l'année, comme le souhaite Barack Obama? Bill Clinton a été interrogé sur ce qu'il préconise, instruit par sa propre expérience :
« Je pense qu'il est de bonne politique de l'adopter aussi tôt que possible. Mais le plus important, c'est que c'est bon pour l'Amérique. Le pire serait de ne rien faire ».

Pour l'ancien président américain, le principal argument est économique : « Les Etats-Unis étant le pays au monde qui consacre le plus à un système de santé qui exclut des dizaines de millions de personnes ».

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.