Brésil

Mystère autour d’une énorme panne électrique

La ville de Sao Paulo est restée plongée dans le noir durant plusieurs heures.
La ville de Sao Paulo est restée plongée dans le noir durant plusieurs heures. AFP/Mauricio Lima

Un orage tropical est peut-être à l'origine de la panne de courant sans précédent qui a plongé dans le noir 50 millions de Brésiliens mardi soir. C'est une des thèses privilégiées par les responsables et les experts. Le black-out a touché dix Etats, dont les deux plus peuplés, Sao Paulo et Rio de Janeiro.

Publicité

Avec notre correspondante à Brasilia, Annie Gasnier

Le mystère entoure toujours cette énorme panne électrique. Un fait inédit puisque c’est la première fois en vingt-cinq ans que la centrale d’Itaipu cesse de fonctionner. Selon le directeur de l’usine, il n’y a pas eu de problème de générateur ; aucune panne dans les vingt turbines. Il s’agirait donc d’un problème sur les lignes de transmission.

Et là, domine donc toujours la thèse météorologique : un gros orage au-dessus des lignes à haute tension, du vent et de la foudre. Pour le moment, les techniciens recherchent la preuve de cela, mais il y a plus de mille kilomètres de câbles. L’institut de surveillance spatiale a confirmé des conditions atmosphériques particulières hier, mais typiques du printemps austral.

D’autres raisons sont ainsi avancées, comme le manque d’investissement sur un réseau de plus en plus sollicité et qui n’aurait pas résisté aux événements climatiques, pourtant communs dans une zone tropicale.

Pourrait-il s’agir de hackers, des pirates informatiques infiltrés sur le réseau ? Le ministre de l’énergie le nie avec véhémence. Mais dimanche dernier, l’émission « 60 minutes » de la chaîne américaine CBS affirmait que deux pannes d’électricité dans les Etats voisins de Rio et Espirito Santo (en 2005 et en 2007) auraient été provoquées par des pirates du web, ce qui est aussi démenti officiellement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail