Allemagne

Perpétuité pour un Allemand meurtrier d'une Egyptienne

La Justice allemande a estimé qu’Alex Wiens était mû par « une haine xénophobe irrépressible et sans limite »
La Justice allemande a estimé qu’Alex Wiens était mû par « une haine xénophobe irrépressible et sans limite » Reuters/Ralf Hirschberger

L’Egypte a salué la décision de la cour d'assises de Dresde de condamner à la peine maximale le meurtrier d'une Egyptienne. En effet, la cour a requis ce mercredi la perpétuité, -dont 15 ans incompressibles-, à l’encontre d’Alex Wiens, qui avait tué de seize coups de couteaux une Egyptienne voilée en plein tribunal en juillet dernier. « Le fait qu'il ait tué Marwa El Sherbini sous les yeux de son enfant de trois ans pèse particulièrement lourd », a souligné la présidente du tribunal, Birgit Wiegand.

Publicité

 

Tout commence dans un square en août 2008. Marwa El Sherbini, jeune femme d'une trentaine d'années demande à un homme s'il peut laisser sa balançoire à son jeune fils. Alex Wiens profère alors des insultes racistes à l'encontre de l'Egyptienne, qui décide de porter plainte. Condamné à 780 euros d'amende, il fait appel. Et c'est lors de son deuxième procès, qu'il poignarde mortellement sa victime, alors enceinte de trois mois. L'affaire avait suscité l'indignation en Allemagne et dans le monde musulman, notamment en Egypte où la presse l'avait surnommée « La martyre au voile ».

Alex Wiens a également été reconnu coupable de tentative de meurtre sur l'époux de Marwa El Sherbini, Eloui Okaz, 32 ans, qui avait été blessé au couteau en cherchant à protéger sa femme lors de l'attaque.

Durant son procès, l'homme a reconnu les faits mais a nié avoir agi par haine des étrangers. La défense avait mis en avant l'état psychologique de son client, exempté de service militaire pour schizophrénie, diagnostiquée en 2000. Mais le parquet a estimé qu’Alex Wiens était mû par « une haine xénophobe irrépressible et sans limite », retenant ainsi l'hypothèse de la préméditation.

L'Allemand d'origine russe, qui aura 29 ans jeudi 12 novembre, était déjà passé devant les tribunaux pour xénophobie.

Près de 200 personnes ont manifesté ce mercredi à l'extérieur du palais de justice, appelant le gouvernement à lutter davantage contre le racisme particulièrement sur internet.
 

 
 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail