Japon/Etats-Unis

Tokyo demande à Washington de lui livrer un GI

Des Japonais manifestant contre la base militaire américaine de Ginowan, à Okinawa, le 8 novembre 2009.
Des Japonais manifestant contre la base militaire américaine de Ginowan, à Okinawa, le 8 novembre 2009. REUTERS/Kim Kyung-Hoon

A la veille d'une visite du président américain à Tokyo, le Premier ministre japonais demande a l'armée américaine de livrer à la police japonaise un soldat responsable d'un accident mortel à Okinawa.

Publicité

 Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

L’accident de la route aeu lieu la veille d’une manifestation de 20 000 habitants d'Okinawa contre les bases américaines. Le conducteur, un soldat américain, a heurté avec sa voiture un homme âgé de 66 ans et a pris la fuite, le laissant agoniser au bord de la route.

Le Premier ministre japonais Yukio Hatoyama demande à l’armée américaine que le soldat soit remis à la police d'Okinawa avant même d’être inculpé. En vertu du statut des bases américaines au Japon, les soldats américains soupçonnés de crimes ne sont remis à la police locale qu’après avoir été formellement inculpés. Il est rare qu’un Premier ministre japonais intervienne sans attendre les conclusions de l’enquête de la police.

Mais les crimes commis à Okinawa par des soldats américains sont plus élevés que partout ailleurs où les Etats-Unis maintiennent des bases, même sur le territoire américain.

En intervenant dans cet accident de la route, le Premier ministre japonais veut signifier à la population d'Okinawa qu’il ne manquera pas de dire à Barack Obama que « la présence militaire américaine au Japon est de plus en plus mal supportée.»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail