Eliminatoires CAN/Mondial 2010

Burkina Faso-Malawi sur un air de réconciliation

Le sélectionneur du Burkina Faso, Paulo Duarte.
Le sélectionneur du Burkina Faso, Paulo Duarte. AFP

Match sens enjeu pour le Burkina Faso, face au Malawi, ce 14 novembre à Ouagadougou. Les Burkinabés sont qualifiés pour la CAN contrairement aux Malawiens. Cette rencontre est l’occasion pour Paulo Duarte, le sélectionneur portugais des Etalons, de s’excuser après avoir pris violemment à partie les médias nationaux.

Publicité

« Je me présente devant vous avec humilité pour vous demander pardon suite aux propos que j'ai tenus à l'issue du match Guinée-Burkina Faso à Accra. » Lorsque Paulo Duarte fait amende honorable, ça n’est pas à moitié. Le sélectionneur portugais des Etalons a tenu à s’excuser devant un parterre de journalistes burkinabé qu’il avait invectivé après la victoire de ses protégés 2-1, face à la Guinée, lors de la 5e journée des éliminatoires combinées CAN/Mondial 2010.

Le 11 octobre dernier, Paulo Duarte était sorti de ses gonds : « A vous journalistes, je dis merde, merde, avec ma force et toute ma pensée, c'est merde. […] Ça (les journalistes), ce ne sont pas des Burkinabé. Ils sont payés pour écrire mal. Aujourd'hui, nous leur avons donné une réponse forte, que nous sommes les vrais Burkinabé. J'ai fait 11 matches dont 8 victoires. Jamais dans votre histoire, peut-être même dans votre vie, vous n'allez connaître ça. » Des propos déplacés que leur auteur regrette : « Je voudrais aussi demander pardon à tout le peuple burkinabè, au président de la Fédération de football, au gouvernement à travers le ministère des Sports, également au chef de l'Etat. »

Duarte sous pression, le Malawi aussi

La polémique est désormais close. Le technicien lusophone a pété les plombs, victime sans doute d'un surcroît de pression causé par les mauvais résultats du club français qu’il entraine, le Mans. Paulo Duarte, plus heureux avec le Burkina Faso, va pouvoir se concentrer sur le dernier match des éliminatoires face au Malawi, le 14 novembre à Ouagadougou. Une rencontre sans enjeu puisque les Etalons sont certains d’aller à la CAN.

Les Malawites, en revanche, ne sont pas encore qualifiés pour la seconde phase finale de CAN de leur histoire. Troisièmes du groupe E devant la Guinée, les Flames peuvent conclure au stade du 4 août. Une victoire mettrait le Malawi à l’abri. Mais tout dépendra aussi du résultat de Côte d’Ivoire-Guinée. Les protégés de Kinnah Phiri espèrent que les Ivoiriens ne feront pas de cadeau aux Guinéens. Car les Burkinabé, eux, ne leur en feront pas.

Gardiens : Daouda Diakité (Makawloo Al Arab/EGY), Sylvain Kaboré (Stade d’Abidjan/CIV), Adama Sawadogo (AS FAY) Défenseurs : Ibrahim Gnanou (Alania Vladikavkaz/RUS), Bakary Koné (Guingamp/FRA), Paul Koulibaly (Al Itthiad Tripoli/LBY), Moussa Ouattara (Kaiserslautern/ALL), Mady Panandétiguiri (Un Leiria/POR), Robert Sakara (Stade d’Abidjan/CIV), Mamadou Tall (Un Leiria/POR) Milieux : Charles Kaboré (Marseille/FRA), Mahamoudou Kéré (Charleroi/BEL), Mohamed Koffi (Petrojet/EGY), Boureima Maïga (Oostende/BEL), Aziz Nikiéma (Qingdao Jonoon/CHI), Jonathan Pitroipa (Hambourg/ALL), Florent Rouamba (Shériff Tiraspol/MOL), Alain Sibiri Traoré (Auxerre/FRA) Attaquants : Habib Bamogo (Nice/FRA), Aristide Bancé (FSV Mainz 05/ALL), Moumouni Dagano (Al Khor/QAT), Yssouf Koné (CFR Cluj/ROU), Youssouf Ouattara (Un Leiria/POR), Alhassane Ouédraogo (Tus Koblenz/ALL), Narcisse Yaméogo (Mugan/AZE), Patrick Zoundi (F. Dusseldorf/ALL).


PROGRAMME ET CLASSEMENT

GROUPE E

Samedi 14 novembre à 16h TU :

Burkina Faso – Malawi à Ouagadougou

Côte d’Ivoire – Guinée à Abidjan

CLASSEMENTPointsBpBcDiff. butsMatches
1.Côte d'Ivoire13164+125
2.Burkina Faso9911-25
3.Malawi4410-65
4.Guinée3711-45

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail