Accéder au contenu principal
Pollution

La Chine met enfin des chiffres sur la table

la pollution des usines à Changzhi, dans la province de Shanxi.
la pollution des usines à Changzhi, dans la province de Shanxi. REUTERS/Stringer
Texte par : Anne Lobjoie
2 mn

La Chine -l’un des principaux pollueurs de la planète- devrait réduire ses émission de gaz à effet de serre par point de Produit Intérieur Brut (PIB), de 4 à 5% par an par rapport au niveau de 2005, selon China Daily -le quotidien chinois publié en anglais- du jeudi 12 novembre 2009. Bien qu’ayant ratifié le protocole de Kyoto en 2002, c’est la première fois que l’Empire du milieu, troisième puissance mondiale, met en avant des chiffres concrets.

Publicité

Les experts du Conseil chinois sur la coopération internationale pour l’environnement et le développement (centre de recherche gouvernemental) doivent remettre au Premier ministre Wen Jiabao, vendredi 13 novembre 2009, des propositions de réductions chiffrées, visant à réduire les émissions de gaz carbonique responsables d’effet de serre (GES).

Leur message est fort : selon ces experts, cette réduction est «nécessaire» si la Chine veut atteindre l’objectif de réduction des GES de 85% à 90% d’ici 2050.

En septembre dernier, le Président Hu Jintao s’était engagé devant l’Organisation des Nations Unies, à New York, à réduire les émissions polluantes par point de PIB de « façon notable » d’ici 2020, mais sans donner de valeurs chiffrées.

La question de l’environnement et particulièrement de la réduction des GES -enjeu majeur du Sommet de Copenhague prévu du 7 au 18 décembre 2009- sera le thème principal évoqué lors de la visite en Chine, la semaine prochaine, du président des Etats-Unis, Barack Obama.

Jusqu’à présent, la Chine refuse toute contrainte en matière de réduction des GES, renvoyant les pays industrialisés à leurs responsabilités historiques et exigeant de ces derniers qu’ils aident financièrement les pays en développement (PED) dans ce domaine.

Pour en savoir plus
La Chine, l'environnement et le PNUD
COP15/Copenhague
Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.