Brésil

Panne de courant : la fatalité montrée du doigt

Des immeubles plongés dans l'obscurité à cause d'une panne d'électricité à Sao Paulo au Brésil, le 11 novembre 2009.
Des immeubles plongés dans l'obscurité à cause d'une panne d'électricité à Sao Paulo au Brésil, le 11 novembre 2009. Reuters / Paulo Whitaker

C'est donc un orage tropical qui a provoqué la gigantesque panne de courant qui a plongé une partie du Brésil et le Paraguay dans la nuit, mardi soir, a annoncé le ministre brésilien de l’Energie Edson Lobao.

Publicité

Avec notre correspondante à Brasilia, Annie Gasnier

La «fatalité» est officiellement à l´origine de la panne de courant. Le gouvernement assure que ce sont des conditions climatiques adverses qui ont plongé des millions de personnes dans le noir. 

Autour de la station d´Itabera, à 600 kms d´Itaipu et 250 kms de Sao Paulo, des vents violents, des pluies torrentielles et la foudre, auraient provoqué un court circuit. On a relevé un nombre record d´éclairs notamment, plus de 10.000 en 24h près d´Itabera. Mais la station à haute tension ne révélait aucun signe de la cause avancée.

En dix ans, trois grandes pannes ont affecté le réseau électrique brésilien. Selon des experts, le manque d´entretien des lignes de transmission aurait démontré la fragilité du système de distribution. Et selon l’opposition, bien des questions restent sans réponse.

Le chef de l´Etat a cependant tenu à rappeler qu´en 2001, sous la présidence de Fernando Henrique Cardoso donc, la panne avait été provoquée par une production insuffisante qui avait obligé les Brésiliens à réduire de 20% leur consommation d´énergie. Un disfonctionnement bien différent, selon Lula, du problème de transmission survenu mardi.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail