Economie

British Airways et Iberia se marient

(Photo : Reuters)

British Airways et Iberia ont signé un accord de fusion. Les deux sociétés l'ont annoncé ce jeudi 12 novembre, après un an de laborieuses négociations. Elles vont former la troisième compagnie aérienne en Europe en nombre de passagers. 

Publicité

C'est finalement la crise économique qui aura donné un coup d'accélérateur à ces négociations, car les deux compagnies sont l'une comme l'autre en difficulté et elles ont besoin de cette alliance pour tenter de s'en sortir.

Les discussions achoppaient notamment sur la répartition du capital. Finalement British Airways contrôlera 55% de la nouvelle entité, Iberia se réservant 45% des parts. Le siège sera situé à Londres et c'est un espagnol qui sera aux commandes : l'actuel PDG d'Iberia, Antonio Vasquez.

Un projet calqué sur la fusion Air France KLM

Autre élément important : les deux pavillons continueront d'exister séparément, un peu comme Air France et KLM. D'ailleurs British Airways et Iberia ont calqué leur projet de fusion sur celui adopté il y a quatre ans, avec succès par la compagnie française et par son allié néerlandais.

Cette fusion donnera naissance au numéro trois mondial, derrière justement Air France KLM et la Lufthansa, avec 62 millions de passagers, 419 avions et plus de 200 destinations. Les deux compagnies sont complémentaires : British Airways est spécialisée sur l'Amérique du Nord et l'Asie, Iberia sur l'Amérique du Sud.

Il y a un cependant un obstacle de taille à ce projet de fusion : le fonds de pension de British Airways, et son déficit plus qu'alarmant, plus de 3 milliards d'euros.
Iberia demande qu'une solution soit trouvée d'ici 2010 faute de quoi l'espagnole menace de se retirer du projet.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail