Brésil / Italie

Cesare Battisti doit encore attendre

Cesare Battisti (G) à l'aéroport de Rio, le 19 mars 2007.
Cesare Battisti (G) à l'aéroport de Rio, le 19 mars 2007. AFP / Evaristo

La juridiction suprême brésilienne n’a pas pu prendre une décision sur le sort du militant d’extrême-gauche italien Cesare Battisti, dont l’Italie réclame l’extradition. Réfugié au Brésil depuis août 2004, Cesare Battisti a été arrêté puis emprisonné en 2007.

Publicité

Avec notre correspondante à Brasilia, Annie Gasnier

Emprisonné depuis 32 mois, Cesare Battisti va encore devoir attendre. La Cour suprême n´a toujours pas décidé de son sort. Il y a maintenant autant de juges favorables que de juges opposés à son extradition.

Jeudi, un nouveau magistrat s´est exprimé, contre l´expulsion de Cesare Battisti, alléguant respecter le pouvoir de l´exécutif en politique internationale. En janvier dernier, le ministre de la Justice a accordé le statut de réfugié politique à l´ancien militant d´extrême gauche. Mais cette décision n´a pas automatiquement suspendu la procédure judiciaire, comme le voulait la jurisprudence brésilienne.

Les juges favorables à l´extradition, contestent au gouvernement le droit de décider du sort de Battisti. Et ils contestent même au chef de l´Etat son pouvoir discrétionnaire de signer l´acte d´extradition.
Reste maintenant l´avis du président de la Cour suprême. Au début des débats, Gilmar Mendes s´était montré favorable à l´extradition. La défense lui demande que face à la division de la Cour, son vote bénéficie Cesare Battisti.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail