Accéder au contenu principal
Brésil / Italie

Cesare Battisti doit encore attendre

Cesare Battisti (G) à l'aéroport de Rio, le 19 mars 2007.
Cesare Battisti (G) à l'aéroport de Rio, le 19 mars 2007. AFP / Evaristo
Texte par : RFI Suivre
1 min

La juridiction suprême brésilienne n’a pas pu prendre une décision sur le sort du militant d’extrême-gauche italien Cesare Battisti, dont l’Italie réclame l’extradition. Réfugié au Brésil depuis août 2004, Cesare Battisti a été arrêté puis emprisonné en 2007.

Publicité

Avec notre correspondante à Brasilia, Annie Gasnier

Emprisonné depuis 32 mois, Cesare Battisti va encore devoir attendre. La Cour suprême n´a toujours pas décidé de son sort. Il y a maintenant autant de juges favorables que de juges opposés à son extradition.

Jeudi, un nouveau magistrat s´est exprimé, contre l´expulsion de Cesare Battisti, alléguant respecter le pouvoir de l´exécutif en politique internationale. En janvier dernier, le ministre de la Justice a accordé le statut de réfugié politique à l´ancien militant d´extrême gauche. Mais cette décision n´a pas automatiquement suspendu la procédure judiciaire, comme le voulait la jurisprudence brésilienne.

Les juges favorables à l´extradition, contestent au gouvernement le droit de décider du sort de Battisti. Et ils contestent même au chef de l´Etat son pouvoir discrétionnaire de signer l´acte d´extradition.
Reste maintenant l´avis du président de la Cour suprême. Au début des débats, Gilmar Mendes s´était montré favorable à l´extradition. La défense lui demande que face à la division de la Cour, son vote bénéficie Cesare Battisti.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.