Nigeria

Le médiateur de la CEDEAO reçoit l'opposition nigérienne

Les deux leaders de l'opposition Hama Amadou (G) et Mahamadou Issoufou (D).
Les deux leaders de l'opposition Hama Amadou (G) et Mahamadou Issoufou (D). AFP

L'ancien président nigérian et médiateur de la CEDEAO a eu ce jeudi des entretiens avec l'opposition et la société civile nigériennes. Abdul Salami Abubakar avait déjà rencontré lundi 9 novembre, une délégation représentant la mouvance présidentielle. Le Niger est plongé dans une crise politique depuis que le président Tandja a obtenu par référendum constitutionnel, une prolongation de trois ans de son mandat, après dix ans à la tête du pays.

Publicité

Pour sa première discussion avec le médiateur Abdul Salami Abubakar, l'opposition est au grand complet. Amenée par l'ancien chef d'Etat et ancien président du Parlement Mahamane Ousmane, la délégation ne compte pas moins de quarante personnalités, l'ex-Premier ministre Hama Amadou, le principal opposant Mahamadou Issoufou et plusieurs membres de la coordination des Forces démocratiques pour la République.

Cette coalition regroupe partis politiques, organisations des droits de l'homme et centrales syndicales. L'opposition n'entend pas rester muette. Elle a souvent tiré la sonnette d'alarme avant de finir par dénoncer un coup d'Etat.

Après avoir donc entendu lundi dernier les représentants du pouvoir lui réaffirmer que le président Mamadou Tandja s'est toujours conformé au droit, c'est le même exercice ce jeudi donc à Abuja pour l'ancien président nigérian. A cette différence avec l'opposition, il s'agira de proposer des pistes de sortie de crise car à ce jour, toutes les mises en demeure adressées à Niamey sont restées sans effet. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail