Accéder au contenu principal
FRANCE

L'écart entre les hauts et les bas salaires se creuse

La population masculine représente 87% des très hauts salaires.
La population masculine représente 87% des très hauts salaires. Reuters

Les salaires dans l'ensemble ont progressé en France en 2007 mais les très hauts salaires se détachent de plus en plus des autres, selon l'Insee. L'Institut national de la statistique a rendu public vendredi son édition 2009 du portrait social de la France. Cette radiographie de la société française pointe notamment un accroissement des inégalités sociales au cours des dix dernières années.

Publicité

Ce sont les salariés les mieux payés de France : ils sont environ 130 000 et ils gagnent plus de 200 000 euros par an, contre 31 000 euros pour la moyenne nationale.

Selon l'Insee, l'écart entre ces salariés et le reste du pays s'est encore creusé entre 1997 et 2006. En dix ans, leurs revenus ont augmenté à un rythme annuel de 1,3% contre 0,6% pour les autres salariés du secteur privé.

Eric Maurin

L'Insee relève que ces très hauts salaires existent dans toutes les branches de l'économie, mais qu'ils sont surreprésentés dans trois secteurs : le commerce de gros, le conseil et les activités financières.

Autre caractéristique : les salariés les mieux payés sont le plus souvent des hommes. La population masculine représente 87% de ces très hauts salaires.

Il y a aussi l'impact de la crise économique. Certes, la faiblesse de l'inflation a ménagé le pouvoir d'achat des Français. Mais, selon l'Insee, le nombre de personnes ayant du mal à boucler leur budget est en augmentation. Ces personnes fragilisées par la crise sont en premier lieu les chômeurs, et les salariés les moins bien payés.

Avec la crise économique, l'écart béant entre les petits et les très hauts salaires, risque donc de s'accentuer.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.