Accéder au contenu principal
Football - Eliminatoires CAN/Mondial 2010

Algérie - Egypte sous haute tension

L'Algérien Karim Ziani et l'Egyptien Ahmed Fathy prêts pour le 3e acte.
L'Algérien Karim Ziani et l'Egyptien Ahmed Fathy prêts pour le 3e acte. Reuters
Texte par : Christophe Carmarans
2 min

Sevrés de Mondial depuis deux décennies, Algériens et Egyptiens n’ont pu se départager dans le groupe C des éliminatoires. Les deux équipes s’affrontent ce mercredi à 17h30 TU en match d’appui à Omdurman. Le contexte est explosif après les incidents survenus au Caire en fin de semaine dernière.  

Publicité

C’est connu: plus on s’aime et plus on se déteste. Pays frères dans le concert mondial, l’Algérie et l’Egypte se font la guerre depuis plusieurs jours par football et par presse interposés. Si l’enjeu a déchaîné les passions, c’est que les deux nations sont en manque de Coupe du monde depuis tellement longtemps que l’attente, interminable, a fait perdre la raison à certains soi-disant supporters. Les Algériens n’ont plus joué un Mondial depuis 1986 et les Egyptiens n’y sont plus allés depuis 1990. 

Gaouaoui et Lemmouchia suspendus
 

Khaled Lemmouchia

A la veille de la rencontre capitale d’Omdurman, ville jumelle de Khartoum au Soudan, les Fennecs doivent se demander s’ils ne sont pas victimes de la malédiction des Pharaons. Privés d’un but parfaitement valable contre le Rwanda lors de la 5e journée du groupe C, caillassés lors de leur transferts en bus de l’aéroport à leur hôtel du Caire jeudi soir et victimes d’un scénario catastrophe samedi lors du match perdu 2-0 face aux Egyptiens (buts encaissés aux 2e et 95e mn du match), les hommes de Rabah Saâdane n’ont pas été épargnés par le sort.

Dans le jeu, les Algériens ont cependant  les moyens d’écarter une bonne fois pour toutes les double champions d’Afrique de la route du Mondial. Ils l’ont prouvé chez eux à Blida (victoire 3-1) et durant la majeure partie du match de samedi. Reste à maîtriser l’élément psychologique et aussi l’environnement très particulier de ce match d’appui à haute tension. Il faudra également s’adapter aux absences du gardien Lounes Gaouaoui et du milieu Khaled Lemmouchia, tous les deux suspendus. Les Egyptiens devraient, eux, se présenter au complet.
 


Mercredi 18 novembre à Omdurman (Soudan)

Egypte - Algérie (17h30 TU)

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.