Accéder au contenu principal
Birmanie

Aung San Suu Kyi demande à rencontrer le chef de la junte

Un membre de la Ligue nationale pour la démocratie tient un portrait d’Aung San Suu Kyi, lors du 21e anniversaire du parti, le 27 septembre 2009.
Un membre de la Ligue nationale pour la démocratie tient un portrait d’Aung San Suu Kyi, lors du 21e anniversaire du parti, le 27 septembre 2009. (Photo : AFP)
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La dirigeante de l'opposition birmane Aung San Suu Kyi a écrit une lettre au chef de la junte, le général Than Shwe pour demander à le rencontrer. Aung San Suu Kyi souhaite discuter avec lui des moyens de travailler ensemble dans l'intérêt du pays. Cette initiative intervient après qu'Aung San Suu Kyi a reçu la visite d'une délégation américaine de haut niveau au début du mois.

Publicité

Avec notre correspondant à Bagkok, Arnaud Dubus

Aung San Suu Kyi semble vouloir profiter d'un apparent assouplissement de la junte pour aller de l'avant dans le processus de réconciliation. Dans sa lettre, envoyée mercredi, elle demande de pouvoir organiser chez elle une rencontre pleinière des dirigeants de son parti, la Ligue nationale pour la démocratie. Elle fait aussi part de sa volonté de discuter avec le chef de la junte lui-même des questions qui peuvent bénéficier au pays. La formulation est évasive, mais Aung San Suu Kyi a déjà fait part en septembre de sa volonté de coopérer avec les généraux pour permettre une levée des sanctions économiques imposées par l'Occident.

Pour l'instant, sa lettre n'a pas reçu de réponse. Aung San Suu Kyi et Than Shwe s'était rencontrés pour la dernière fois en 2002 lors de pourparlers qui n'avaient pas abouti. On sait que le général Than Shwe ne l'apprécie guère au point de ne pouvoir entendre son nom sans piquer une colère. Alors que les Etats-Unis ont décidé d'engager un dialogue direct avec le régime birman, la lettre d'Aung San Suu Kyi brusque le processus. Elle met Than Shwe au pied du mur. Un refus de sa part montrerait immédiatement les limites de ce qu'il est permis d'espérer dans ce dialogue.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.