Climat

Tout savoir sur la pollution près de chez vous est désormais chose possible

Fumées d'usine, port de Gothenburg (Suède)
Fumées d'usine, port de Gothenburg (Suède) Johan Gustavsson

Depuis lundi 9 novembre 2009, tout citoyen a la possibilité de s’informer de l’état de la pollution dans son environnement proche. Un registre mis en ligne sur Internet par la Commission Européenne et l’Agence pour l’Environnement permet à chacun de connaître les substances polluantes relâchées par le secteur industriel de sa région. Pour le moment seules les données de 2007 sont disponibles mais le registre sera mis à jour chaque année en avril.

Publicité

« L’ouverture de ce registre donnera aux citoyens un accès direct aux informations sur les émissions industrielles en Europe et les aidera à prendre activement part aux décisions qui concernent l’environnement » a souligné le commissaire à l’Environnement Stavros Dimas.

Le site http://prtr.ec.europa.eu/ répertorie plus de 24 000 installations industrielles pour 65 secteurs d’activité et recense 91 substances différentes. Les informations concernant les émissions de polluants dans l’air, l’eau et le sol, ainsi que celles sur la quantité et le type de déchets produits figurent dans ce rapport.

A titre d’exemple nous savons que la brasserie Kronenbourg à Obernai (Alsace), proche de Strasbourg siège du Parlement européen, a ainsi rejeté 8 330 tonnes de monoxyde de carbone dans l’air en 2007, mais qu’elle n’a pas pollué les eaux ou les sols de la région.

Le registre couvre 30% des émissions totales d’oxydes d’azote (NOx) -soit la plupart des émissions provenant de sources autres que le transport- et, 76% des émissions d’oxydes de soufre (SOx), au sein des 27 pays de l’Union Européenne ainsi qu’en Norvège.

Deux centrales EDF parmi les plus gros émetteurs d’oxydes de soufre

Les oxydes de soufre (SOx) ont des effets dévastateurs pour l’environnement en participant à son acidification et à la formation de particules nocives. Les deux principaux émetteurs au sein de l’UE sont, la centrale polonaise de Zespol Elektrowni Ostroleka -qui relàche à elle seule 15 500 tonne de SOx dans l’air- et la centrale bulgare Republika près de Pernik, avec 15 300 tonnes émises. Deux centrales EDF l’unité thermique du Havre avec 14 600 tonnes et le centre de production de Blenod à Pont-à-Mousson près de Nancy, avec 12 600 tonnes- figurent également parmi les 10 principaux émetteurs de cette substance.

Les données montrent que plus de 54 millions de tonnes de déchets dangereux ont été émises par des installations répertoriées dans le registre. Seuls 6% de ces déchets ont fait l’objet d’un transfert transfrontalier.

Pour en savoir plus:
Commission européenne
Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie
L'effet de serre

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail