Accéder au contenu principal
Chine/Etats-Unis

La presse chinoise commente la visite d'Obama

Le président américain Barack Obama et le président chinois Hu Jintao, à Pékin, le 17 novembre 2009.
Le président américain Barack Obama et le président chinois Hu Jintao, à Pékin, le 17 novembre 2009. Reuters / Jim Young
2 min

Comment la presse officielle, et non officielle, a perçu le message d'Obama. Au premier jour de sa première visite officielle en Chine, le tout frais prix Nobel de la paix est parvenu à évoquer les sujets qui fâchent comme la liberté d'expression devant un parterre d'étudiants à l'université de Shanghai. Economie, prolifération nucléaire et réchauffement climatique, voilà les thèmes que devraient aborder les présidents américain et chinois, à Pékin, ce mardi. Barack Obama ne devrait pas déborder du cadre établi.

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin, Marc Lebeaupin

« Il y a de la place pour tout le monde et l'objectif de l'Amérique n'est pas d'imposer sa loi à la Chine ». Voilà principalement le message que retient la presse officielle chinoise ce mardi matin.

Le China Daily, principal quotidien en langue anglaise, relève quelques déclarations attendues de la part des autorités chinoises. Au-delà du message selon lequel les Américains et Chinois ont vocation à s'entendre pour servir d'exemple au reste du monde, la presse officielle a surtout apprécié les prises de position en faveur d'une seule Chine et d'un rapprochement avec Taiwan.

En revanche, aucun commentaire sur les sujets sensibles tels que les droits de l'homme, la liberté d'accès à Internet ou les droits des minorités.

De son côté, la presse de Hong Kong apporte un éclairage un peu différent. Ce message du président américain était destiné à rassurer les dirigeants de Pékin, explique le South China Morning Post, le grand quotidien hongkongais. Barack Obama souhaite développer un partenariat stratégique avec Pékin, la Chine et les Etats-Unis doivent travailler ensemble.

Mais ce journal évoque également les appels du président américain en faveur de droits de l'homme. Certes, Barack Obama n'a pas commenté directement la situation au Tibet, mais il a insisté sur les efforts à mettre en œuvre pour renforcer les droits des minorités ethniques et religieuses. Un message salué par la presse hongkongaise.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.