Accéder au contenu principal
France/Islam

Marseille aura sa grande mosquée en 2011

La future grande Mosquée de Marseille ( vue de la salle des prières depuis le portique).
La future grande Mosquée de Marseille ( vue de la salle des prières depuis le portique). Bureau Architecture Méditerranée
Texte par : Olivier Chermann
5 min

Enfin une grande Mosquée à Marseille ! Ce sera la plus grande de France. En remettant le 6 novembre le permis de construire, Jean-Claude Gaudin, le sénateur-maire de la ville, a en fait donné le coup d’envoi pour la construction de cette grande mosquée qui devrait coûter 22 millions d’euros. Pour les musulmans marseillais, un cinquième de la population, c'est une forme de reconnaissance.

Publicité

La future grande mosquée de Marseille sera située dans le XVe arrondissement de la ville dans les quartiers nord sur l’emplacement d’anciens abattoirs. D’une surface totale de 8000 mètres carrés, la salle des prières pourra accueillir 7000 fidèles. Le projet prévoit aussi une bibliothèque, une librairie, un restaurant, un salon de thé et une école coranique. L’architecte Maxime Repaux décrit son projet : « Cette grande mosquée sera essentiellement construite en pierre. Toute la partie qui compose le rez-de-chaussée sera en pierre massive constructive. C’est la même pierre calcaire qui a été utilisée pour le vieux port de Marseille d’une couleur ocre ! Pour la salle des prières, ce sera de la pierre blanche. Je voulais que cette mosquée s’inspire de l’Alhambra de Grenade et de l’architecture méditerranéenne. » Le minaret mesurera 25 mètres et sera doté d’un signal lumineux pour l’appel à la prière qui ne pourra être entendu que dans le patio et à l’intérieur de la mosquée pour éviter de gêner les voisins … L’architecte a donc souhaité une mosquée aérée et ouverte vers l’extérieur avec des patios de lumière.

Un budget de 22 millions d’euros

Le président de l’association « la Mosquée de Marseille », Nourredine Cheikh est à l’origine du projet.

Nourredine Cheikh

Cet économiste de 71 ans n’est pas un imam. Il  a regroupé autour de lui des gestionnaires. Nourredine Cheikh est né en Algérie et est arrivé à Marseille il y a quarante-cinq ans. Cette grande mosquée, dit-il, était devenue primordiale pour la communauté musulmane de la cité phocéenne. « Elle est indispensable, c’est une ouverture vers le monde. Ce sera un phare pour la communauté musulmane. Nous sommes français, nous devons respecter la laïcité et tout ce qui est inscrit dans la constitution française. » Les imams qui seront désignés, insiste-t-il seront tous francophones. Le budget de la grande mosquée de Marseille est de 22 millions d’euros toutes taxes comprises. Une somme très importante pour financer la construction de ce lieu de culte et de tous les autres ouvrages comme la bibliothèque ou l’école coranique… Il y aura plusieurs sources de financement : les dons privés marseillais et français mais aussi les pays étrangers. Ces pays pourront apporter leur contribution mais il ne pourra pas y avoir de main mise d’un pays étranger sur cette mosquée. Car chaque État ne pourra pas financer plus de 20 % du budget total.

Abour Diarra

 
Pas de menaces pour les mosquées de quartier

Marseille compte entre 180 000 et 200 000 personnes de confession musulmane, soit un cinquième de la population. La cité phocéenne possède pour l’instant 70 lieux de culte, trop souvent improvisés et trop petits : des garages, des appartements, des caves et quatre mosquées officielles. Parmi ces dernières, la mosquée Bilal près de la gare Saint-Charles. Une mosquée de quartier récente pouvant accueillir jusqu’à 700 fidèles pour la prière du vendredi. L’imam de cette mosquée Bassam Guerfal apporte aussi son soutien à l’édification de la grande mosquée. « C’est très important, nous allons avoir des personnalités religieuses qui viendront maintenant dans notre ville et la population va profiter de la taille de la mosquée pour assister à des conférences. Cette grande mosquée ne menace pas les mosquées de quartiers qui attireront toujours des fidèles, tous ceux, en fait, qui ne pourront pas se déplacer dans les quartiers nord, là où sera construite la grande mosquée. » Les mosquées de proximité ne vont donc pas fermer demain à Marseille… La grande mosquée sera un plus, une vitrine pour la communauté musulmane…

Moussa Koité

Moussa Koité, secrétaire général de la Faillaca, la Fédération française des associations islamiques d’Afrique, des Comores et des Antilles, fait partie de l’association « La Grande mosquée de Marseille » :  « Les mosquées de quartier, martèle Moussa Koité, sont indispensables. Dans tous les pays musulmans, il y a une grande mosquée mais il y aussi, partout dans les villes, des mosquées de quartier. Pour les cinq prières quotidiennes, le musulman ne pourra pas se déplacer. Il priera près de chez lui ou près de son travail. La grande mosquée sera une locomotive, une vitrine », conclut-il.  
La première pierre doit être posée en avril 2010. Avant, il va falloir choisir, après appel d’offres, les entreprises qui bâtiront ce site religieux. L’inauguration, si tout se déroule dans les temps, est prévue pour la fête de l’Aïd en novembre 2011.

Liens utiles :
www.lamosqueedemarseille.org
www.bamarchi.com

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.