Accéder au contenu principal
Côte d'Ivoire/Présidentielle

Quatorze candidats dans la course

La commission électorale indépendante a publié sur son site internet la liste des électeurs pour les prochaines élections.
La commission électorale indépendante a publié sur son site internet la liste des électeurs pour les prochaines élections. AFP / Sia Kambou

Le Conseil constitutionnel a publié la liste des candidats à la présidentielle dont la date n'est pas encore fixée. 14 candidats dont une femme sont en lice ainsi que les ténors du paysage politique. Au départ, ils étaient 20 à briguer la magistrature suprême, mais 6 candidatures ont été refusées pour non paiement de la caution nécessaire, qui s’élève à 20 millions de Francs CFA, soit 30 000 euros récupérables seulement si le candidat obtient 5% des voix.

Publicité

La prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire sera marquée par trois grandes premières. La première fois qu’une femme sera candidate à la magistrature suprême. Jacqueline Oble sera seule contre tous. Tous, c'est-à-dire 13 hommes dont les trois ténors de la vie politique ivoirienne : Laurent Gbagbo, président sortant, Henri Konan Bédié, ancien président et l’ex-Premier ministre Alassane Ouattara.

Tous trois vont donc bien s’affronter dans les urnes, autrement dit le spectre de la dernière élection de l’an 2000 est écarté. Cette année-là, Henri Konan Bédié avait été éliminé de la présidentielle pour avoir passé sa visite médicale obligatoire de candidat en France et non en Côte d’Ivoire, et Alassane Ouattara avait été écarté pour cause de « nationalité douteuse ».

Deuxième nouveauté : ce sera, justement, le premier combat électoral d’Alassane Ouattara. Empêché de se présenter en 2000, il faut rappeler que l’ex-Premier Ministre cinq ans plus tôt, en 1995, avait choisi de ne pas se lancer dans la course.

Enfin troisième grande première : un naturalisé sera candidat. Il s’agit de l’humoriste Adama Dahico, qui est né malien, et qui bénéficie ainsi d’une dérogation, prévue par la loi, que lui a accordée le président Gbagbo, étant précisé que si un naturalisé peut bien être éligible, il doit auparavant avoir obtenu sa nationalité ivoirienne depuis au moins cinq ans, ce qui n’est pas encore son cas.

En résumé, un casting de haut vol pour cette joute tant attendue, avec une femme pour défier les hommes et un humoriste pour y incorporer un peu d’épice. Que le meilleur gagne, ou la meilleure !

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.