Côte d'Ivoire

Laurent Gbagbo confirme l'imminence des élections

Laurent Gbagbo, président de la Côte d'Ivoire depuis octobre 2000.
Laurent Gbagbo, président de la Côte d'Ivoire depuis octobre 2000. RFI / Norbert Navarro

En Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo a achevé jeudi par la ville de Séguéla une visite d’Etat de quatre jours dans la région du Worodougou, au nord-ouest du pays, en ex-zone rebelle. Lors de son meeting de clôture, le président de la République s’est voulu rassurant : « les élections sont pour bientôt ».

Publicité

L’affichage de la liste électorale provisoire est imminent en Côte d’Ivoire. La foule massée jeudi dans le stade de Séguéla en a reçu l’assurance, tout à la fois, du président et du Premier ministre. S’exprimant, une fois n’est pas coutume, avant le chef de l’Etat, Guillaume Soro, qui n’est pas candidat aux prochaines élections, a voulu donner des gages à ceux qui s’impatientent : « Avec l’affichage de la liste électorale provisoire, que nous espérons pour bientôt, notre cher pays la Côte d’Ivoire n’a jamais été aussi près d’organiser des élections véritablement libres et démocratiques », a-t-il déclaré.

« Jamais aussi près », mais dans l’enthousiasme de la remise de la liste provisoire la semaine dernière, l’affichage de sa version papier avait été hâtivement annoncé pour le lundi 16 novembre.

 Alors, à Séguéla, le chef de l’Etat a, à son tour, tenu à faire chorus avec son Premier ministre : « Nous attendons d’un moment à l’autre l’affichage de la liste électorale. Certains s’impatientent, ne bousculez pas la CEI, ne bousculez pas le gouvernement. On est déjà aux élections. Comme vous dites ici, Tchôcô Tchôcô, on va voter. On attend plus que l’affichage des listes, ne soyons pas trop impatients. »

L’affichage dans les 11 000 bureaux de vote de la liste provisoire donnera le vrai top-départ des élections. La Côte d’Ivoire est dans les starting-blocks.

Laurent Gbagbo « apporte l’Etat » en ex-zone rebelle

Laurent Gbagbo était en ex-zone rebelle cette semaine. Il a séjourné quatre jours dans la région de Worodougou, au nord-ouest du pays, sous contrôle des Forces nouvelles (FN). Durant sa visite, le chef de l'Etat ivoirien a pris une décision très attendue en signant un décret pour harmoniser les grades des anciens rebelles et des soldats loyalistes. Lors de la dernière étape de sa tournée, Laurent Gbagbo a prêché, on peut le dire, la paix dans toutes les régions du pays.

A l’issue de son meeting de clôture, le président de la République, avant d’« embrasser » la foule massée dans le stade de Séguéla, a souligné le sens de sa tournée dans cette région située en ex-zone rebelle et où l’Etat revient progressivement : « L’objet essentiel de cette visite, surtout dans la zone CNO (centre, nord et ouest), c’est pour vous dire que la guerre est finie, que nous pouvons circuler ».

Laurent Gbagbo a ajouté : « La paix est de retour. En forçant la paix, je vous apporte l’Etat, je vous apporte la République, je vous apporte la paix. Que Dieu vous bénisse. Que dieu bénisse Séguéla. Que dieu bénisse Worodougou. Que dieu bénisse la Côte d’Ivoire. Je vous embrasse et je vous remercie ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail