Accéder au contenu principal
Football – Championnat de France (10e journée)

L'OM respire, le PSG s'enfonce

Le Marseillais Mamadou Niang (g) à la lutte avec le Parisien Christophe Jallet.
Le Marseillais Mamadou Niang (g) à la lutte avec le Parisien Christophe Jallet. Reuters
Texte par : AFP
2 min

Marseille s’est imposé 1-0 au Vélodrome face au Paris SG, un match en retard de la 10e journée qui avait été reporté pour cause de grippe H1N1 dans l’effectif parisien. L’OM remonte à la 4e place du classement de la Ligue 1 alors que le PSG est 13e. C’est l’ancien du PSG Gabriel Heinze qui a inscrit le but vainqueur en 1ère mi-temps.

Publicité

Le défenseur argentin Gabriel Heinze, ancienne gloire du Parc des Princes, a démontré à son tour vendredi, pour le plaisir de Marseille (1-0), "le théorème des ex du PSG", posant son nom sur la longue liste des ex-Parisiens qui aiment marquer contre leur ancien club. En ce début de siècle, les Olympiens Florian Maurice puis Lorik Cana, en provenance du PSG, avaient en leur temps également éprouvé ce bonheur si spécial. Dans la légende maudite de Paris, plusieurs autres de ses anciens joueurs lui ont aussi joué un sale tour, comme Fabrice Fiorèse (Lorient), Patrice Loko (Lorient), Jérôme Leroy (Lens et Rennes) ou encore le défenseur Nicolas Laspalles (Lens) qui n'a pourtant pas inscrit de nombreux buts dans l'élite.

Oh Gaby !

Pourtant, le but marqué par "Gaby", revenu aux côtés de Diawara dans l'axe après avoir dépanné à gauche, risque de peser particulièrement lourd dans cette liste noire non exhaustive. En premier lieu parce que l'Argentin, en trois saisons sous le maillot bleu et rouge entre 2001 et 2004, était devenu l'idole de la Porte d'Auteuil qui avait apprécié, comme les Marseillais aujourd'hui, son sens de l'engagement et son amour du combat.
Après cinq saisons passées à l'étranger (Manchester United et Real Madrid), le néo-Olympien, qui comptait déjà deux buts en Ligue des champions cette saison (Milan AC et Zurich), a donc attendu le meilleur moment pour débloquer son compteur en L1 cette saison, porter à cinq son total en championnat... et faire progresser sa cote d'amour sur le vieux port.

Crise automnale

Malheureux jusqu'au bout, le PSG peut également se reprocher d'avoir encaissé un but involontaire. En effet, c'est en contrant de l'épaule une tête de Diawara (25e) que Heinze a trompé Coupet après un coup franc d'Abriel, justement formé... au Camp des Loges! Comble de malchance pour la bande à Kombouaré, ce but, synonyme de défaite, survient au pire moment et entérine la traditionnelle crise automnale d'un club qui n'a gagné désormais qu'un seul de ses huit derniers matches de L1.

Et si le PSG misait de son côté sur ses ex-Marseillais pour lui sauver la mise, il en est pour ses frais: Zoumana Camara, de retour de blessure après quatre mois d'absence, n'a pas démérité dans l'axe de la défense mais Peguy Luyindula a encore une fois été bien timide.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.